HichHal
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 janv. 2012

Guantanamo à la française: mon frère Adlène, le « cyber-terroriste» nucléaire

HichHal
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

L’affaire Tarnac a révélé au grand jour toutes les dérives de la justice « anti-terroriste ».

Dans cette justice, les procès verbaux obtenus ou retranscrits de manière douteuse, les interpellations spectaculaires, les scénarios montés par les services de renseignement, les détentions abusives, les « fuites » savamment organisées dans la presse, et l’exploitation médiatique de ces affaires par le pouvoir en place, sont monnaie courante. Ces « responsables » politiques voient là autant d’occasions de « rassurer » le peuple, « menacé » par les terroristes « islamistes », « séparatistes », et autres « anarcho-autonomes ». La mobilisation publique autour de Julien COUPAT et de ses amis a (heureusement) permis de mettre fin aux mois de détention des femmes et des hommes mis en examen dans cette affaire instruite sous le chef d’inculpation d’« association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».


Mais l’affaire Tarnac n’est pas unique.

Qui se souvient des coups de pied dans la « fourmilière islamiste », de l’affaire CHALABI par exemple, dont le procès des 138 mis en examen s’est réalisé en 1998 dans le gymnase d’une prison et qui s’est révélée être un fiasco total pour le juge BRUGUIERE ?

Qui se préoccupe de la centaine d’islamistes, sympathisants islamistes ou « assimilés », arrêtés de manière régulière chaque année en France, avant même les attentats de 1995, et qui pourrissent dans les prisons françaises ? Le fait d’être musulman constitue-t-il donc une circonstance aggravante aux yeux du grand public pour que seules les organisations de défense des droits de l’Homme s’en émeuvent ?


Je veux raconter ici l’histoire de mon frère Adlène HICHEUR, le prétendu « physicien d’al Qaida », qui est en détention provisoire depuis 824 jours. Je la raconte ici dans sa totalité car seuls quelques mots (souvent ceux qui n’étaient pas les plus significatifs) ont été repris dans quelques articles de presse évoquant la situation d’Adlène. Bien que livrant un récit très factuel, j’utilise parfois des expressions personnelles qui me permettent de me « vider » un peu de mon amertume. Je compte donc sur la compréhension du lecteur !...

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal — Social
La souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Sylia (SOS Racisme) : « On n’avait pas anticipé la violence de la réaction de la salle »
Ce soir, retour sur le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte avec notre reportage et notre invitée, Sylia, militante de SOS Racisme. De la violence dehors, de la violence dedans, et de nouvelles preuves que le candidat de l’extrême droite est bien, aussi, le candidat de l’ultradroite. Retour également sur les enquêtes « Congo hold-up » avec nos journalistes, Justine Brabant et Yann Philippin.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan