hillel roger
Professeur d'université à la retraite
Abonné·e de Mediapart

138 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 août 2020

hillel roger
Professeur d'université à la retraite
Abonné·e de Mediapart

Propos à vomir d'un soi-disant communiste

André Gérin, ancien député-maire de Vénissieux, publie sur la plateforme numérique du journal L'Humanité, un tribune dont l'ignominie le dispute à la stupidité.

hillel roger
Professeur d'université à la retraite
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'Humanité publie régulièrement depuis le 11 mai sur sa plateforme numérique des contributions pour « Penser le monde et inventer des alternatives ». Souvent remarquables, j'en ai décomptées près de trente cinq, portant sur des sujets les plus divers, toutes, chacune à leur façon, poursuivant l'objectif assigné. J'ai fait référence à certaines d'entre elles dans mon blog. Mais, voilà que lundi 3 août, paraît la contribution d'André Gérin, ancien député-maire communiste de Vénissieux (Rhône). J'étais persuadé que, depuis 2009, il s'était complètement éloigné du PCF, voire n'en était plus membre. Et pour cause. Quelques années avant, il avait bifurqué de son parcours progressiste et humaniste suivi pendant plus de 40 ans pour s'égarer sur des chemins de plus en plus réactionnaires. En 2007, il avait publié un libelle, « Les ghettos de la République », préfacé par le député UMP Éric Raoult, à charge, entre autres, contre l'immigration. En 2009, encore député, il a été à l'initiative, avec le même Eric Raoult, de la création d'une commission parlementaire sur « la pratique du voile intégral sur le territoire national ». Leur rapport publié en janvier 2010 (http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i2262.asp#P1293_328708) a été salué par tout ce que le gouvernement de l'époque comptait d'islamophobes forcenés, dont Eric Besson et Brice Hortefeux. Mais André Gérin ne s'en est pas tenu là. En juin 2011, il déclarait sur son site que « Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France. C’est un mensonge entretenu depuis 30 ans. Oui, c’est une chance pour le capitalisme financier, pour diviser, exploiter, exclure, ghettoïser (...) Aujourd’hui, limiter y compris l’immigration régulière devient vital, face à une situation explosive dans des centaines de villes populaires. C’est la seule manière d’endiguer le FN. » A la suite de quoi, il a pris position contre le mariage homosexuel, arguant que cette question sociétale serait « l’arbre qui cache la forêt », par forêt il entendait les question sociales.. En juin 2012, il ne s'est plus présenté plus aux élections législatives et nous n'avions, fort heureusement, plus entendu parler de lui. Et voilà qu'il refait surface ce lundi 3 août, et en quels termes. S'adressant aux communistes, camouflé derrière un langage pseudo révolutionnaire poussiéreux et prétentieux, il déverse les plus détestables et stupides allégations dont je ne donnerai qu'un petit aperçu tant l'ensemble est à vomir : « Notre combat est d’empêcher cette lutte sans merci de l’islamisme, contre la République qui entrave l’intégration sociale. J’ai déjà tenu ces propos et je les réitère aujourd’hui : la gangrène de l’islamisme s’infiltre au cœur de la communauté musulmane française et contribue au communautarisme, installe la charia, endoctrine et contrôle les territoires que l’on nomme « les territoires perdus de la République ». Tout le reste à l'avenant.

Mais comment a-t-il pu échapper à L'Humanité que cette contribution n'avait pas sa place dans ses colonnes ? Par contre, je l'aurais lu dans la nouvelle revue de Michel Onfray, en compagnie d'un aréopage de nationalistes, souverainistes et islamophobes, cela ne m'aurait pas autrement surpris.

Roger Hillel 4 juillet 2020

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson
Journal
La précarité étudiante s’enracine et le gouvernement répond à côté
Le gouvernement vient de débloquer 10 millions d’euros pour soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants précaires. Seulement, les principaux acteurs considèrent que la réponse est insuffisante et attendent des mesures structurelles pour endiguer la pauvreté des étudiants.
par Faïza Zerouala
Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement