hillel roger
Professeur d'université à la retraite
Abonné·e de Mediapart

139 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 janv. 2016

hillel roger
Professeur d'université à la retraite
Abonné·e de Mediapart

Ces valeurs qui nous rassemblent

Mon éditorial du Travailleur catalan édition n° 3628

hillel roger
Professeur d'université à la retraite
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A vous, amies lectrices et amis lecteurs, nos vœux de santé et d'espoir. Qu'ajouter à ces souhaits traditionnels tant les temps sont menaçants et l'avenir incertain. Depuis des années des signes annonciateurs de régression se sont accumulés. L'année 2015 en a vu les premières manifestations. En France, ils se nomment, déchéance de la social (et/ou libéral)-démocratie, recul des perspectives d'une transformation sociale et écologique, floutage des forces qui en sont porteuses, montée des idées d'extrême droite et du parti frontiste.

Jusqu'où tout cela va-t-il nous mener ? Question d'autant plus angoissante que le terrorisme, auquel nous nous étions habitués tant qu'il sévissait loin de notre territoire, est venue frapper le notre à son tour. Nous resterons marqués à jamais par l'horreur des attentats de janvier et des attaques sanglantes du 13 novembre. Il serait irresponsable d'exclure que cela puisse encore se reproduire. Cette barbarie a été attisée, et l'est encore, par les stratégies concurrentes de puissance et de domination économique, dont les pays occidentaux sont comptables. Mais, aujourd'hui, de part le monde, elle a pris une telle ampleur, qu'elle s'est donnée pour but de frapper partout pour pousser les États à s'en prémunir en adoptant des mesures ulta sécuritaires et en restreignant les libertés.

Ces perversions confortent les populations apeurées et meurtries à épouser la vision simpliste du bouc émissaire, du présumé étranger responsable de tous nos maux, du chômage à l'insécurité ou à la guerre. C’est ce qu'il adviendrait avec l’inscription dans notre Constitution de la déchéance de nationalité de concitoyens nés en France et de l’état d’urgence permanent. Le danger est grand qu'un tel enchaînement ne broie notre société toute entière.

Pour enrayer cet engrenage nous ne disposons pas actuellement d'un mouvement politique suffisamment puissant, car sans cette perspective, les forces syndicales et associatives, prétendraient-elles le contraire, seraient réduites à la défensive. Mais, convaincus ou pas par ce qui nous semble une évidence, nous pouvons résister ensemble en nous réclamant des « grandes valeurs » qui nous sont communes, et dont Manuel Valls se veut le fossoyeur. Elles ne sont pas seulement le socle de notre République, mais la substance même de notre raison de vivre. N'ayons pas de réticence à les nommer : Liberté, égalité, fraternité, paix, solidarité, laïcité.  

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Violences sexistes et numérique : ça ne streame pas rond
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal
Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers
La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
Journal
Des logements « vite et pas cher » : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
« Je vous écris pour témoigner de ma peine de prison qui n'en finit pas »
Rentré en prison à 18 ans pour de la « délinquance de quartier », Bryan a 27 ans lorsqu’il écrit à l’Observatoire International des Prisons (OIP). Entre les deux, c’est un implacable engrenage qui s’est mis en place qu’il nous décrit dans sa lettre.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28
Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif