Histoire coloniale et postcoloniale
Site proposant un vaste corpus de référence de documents, études, réflexions et ressources sur l’histoire coloniale de la France (première et seconde colonisation), ainsi que sur ses traces dans la société française postcoloniale d’aujourd’hui.
Abonné·e de Mediapart

25 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 juil. 2022

1953, dernier défilé populaire pour la fête nationale ? Commémoration, bal et film

Le 14 juillet 1953 fut le dernier défilé Bastille-Nation non militaire pour la fête nationale. Une tuerie policière longtemps occultée y a mis fin : place de la Nation, sept manifestants tués dont six Algériens. Le 13 juillet 2022, une commémoration sera suivie d’« un bal pour oublier les balles » et, le lendemain, la projection d’un film sur cet événement dans un quartier populaire de Nanterre.

Histoire coloniale et postcoloniale
Site proposant un vaste corpus de référence de documents, études, réflexions et ressources sur l’histoire coloniale de la France (première et seconde colonisation), ainsi que sur ses traces dans la société française postcoloniale d’aujourd’hui.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La mémoire d’une répression coloniale en plein Paris

Le 13 juillet 2022, une commémoration a lieu, avec la maire de l’arrondissement et d'autres intervenants, suivie d’« un bal pour oublier les balles », ainsi que, le 14 juillet à 22h, une projection en plein air du film de Daniel Kupferstein Les balles du 14 juillet 1953, enquête sur la tuerie policière longtemps occultée intervenue à la fin du défilé populaire qui marquait la fête nationale. De nombreux militants associatifs, politiques et syndicaux pensent que les 70 ans de cet événement devraient être marqués en 2023 par un défilé Bastille-Nation comme il s’en déroulait entre 1945 et 1953.

Les balles du 14 juillet 1953 © Daniel Kupferstein

Le 14 juillet 1953, un drame terrible s’est déroulé en plein Paris. Au moment de la dislocation d’une manifestation en l’honneur de la Révolution Française, la police parisienne a chargé un cortège de manifestants algériens. Sept personnes (six algériens et un français) ont été tuées et une centaine de manifestants ont été blessés dont plus de 40 par balles. Un vrai carnage.

Cette histoire est quasiment inconnue. Pratiquement personne n’est au courant de son existence. Comme si une page d’histoire avait été déchirée et mise à la poubelle. En France comme en Algérie.

Daniel Kupferstein a fait une longue enquête contre l’amnésie. Une enquête au jour le jour pour retrouver des témoins, pour faire parler les historiens, pour reprendre les informations dans les journaux de l’époque, dans les archives et autres centres de documentation afin de reconstituer au mieux le déroulement de ce drame mais aussi pour comprendre comment ce mensonge d’Etat a si bien fonctionné.

Sur les événements du 14 juillet 1953 et le film et les livres de Daniel Kupferstein, lire cette page du site histoirecoloniale.net.


Le 22 juillet 1953, la Fédération des métallurgistes de la CGT organise un rassemblement d’hommage silencieux à la Maison des métallos, à Paris. Ici, quatre cercueils parmi les sept victimes du 14 juillet, dont l'un est recouvert du drapeau algérien.


Le 13 juillet 2022, à 18h30, commémoration de ce drame, place de la Nation, prises de paroles et dépôts de gerbes devant la plaque à la mémoire des victimes du 14 juillet 1953.

A 20h30, grand Bal populaire, place de la Nation, près du kiosque devant le Lycée Arago, avec l’orchestre Fanfarinha qui animera toute la soirée. Boissons et restauration sur place


flyer 2022 a propos du 14 juillet 1953 (format pdf - 755.2 ko - 09/07/2022)



En juillet 2017, une plaque a été posée place de la Nation en souvenir de la répression policière du 14 juillet 1953. Depuis, un « Bal du souvenir et des libertés » y a été organisé, avec des débats et la projection en plein air d’extraits du film de Daniel Kupferstein.

En juillet 2020, l’idée a été lancée par un manifeste publié par le site histoirecoloniale.net et par Mediapart, Regards, l’Union syndicale solidaire et l’Acca de reprendre la tradition suspendue de ces défilés populaires Bastille-Nation du 14 juillet qui avaient lieu sous le Front populaire et après 1945. Sa reprise pourrait non seulement ranimer la mémoire du massacre de 1953 annonciateur de la guerre d’Algérie, mais aussi symboliser l’espoir aujourd’hui d’une République française sociale, antiraciste et décolonialisée.


Le film Les balles du 14 juillet 1953 est projeté le 14 juillet, à 22h, en plein cœur d'un quartier du petit Nanterre avec les associations du quartier (animations multiples, groupe folklorique, expo, etc…)

Le Quartier des Pâquerettes où se sont poursuivis les meurtres d’Algériens par des policiers dans la nuit du 17 octobre 1961, documentés notamment par le photographe Elie Kagan, dont les clichés ont été exposés à Nanterre, à La contemporaine, à la sortie du RER Nanterre Université, et font l’objet d’un beau catalogue.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Chine et États-Unis entrent dans un nouveau cycle de tensions économiques
La crise taïwanaise a prouvé la centralité de la compétition entre Pékin et Washington. Sur le plan économique et historique, c’est aussi le produit des errements de la gestion par les États-Unis de leur propre hégémonie.
par Romaric Godin
Journal
Discriminations sexistes à l’entrée de prisons : des retraits de soutiens-gorge imposés à des avocates
Cela fait une décennie que des avocates signalent des retraits de soutiens-gorge imposés par des surveillants quand elles se rendent en prison. Depuis la diffusion d’une note par l’administration pénitentiaire en juillet 2021 interdisant cette pratique, au moins quatre avocates ont rapporté avoir été ainsi « humiliées ».
par Sophie Boutboul
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint
Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ». Premier volet de notre série sur la guerre des espionnes.
par Patricia Neves

La sélection du Club

Billet de blog
Relancer les trains de nuit et améliorer l'infrastructure créera des emplois
[Rediffusion] Lorsque le voyageur se déplace en train de nuit plutôt qu’en avion, il génère davantage d’emploi. La relance des trains de nuit peut ainsi créer 130 000 emplois nets pendant une décennie pour la circulation des trains, la construction du matériel et l’amélioration des infrastructures. Bénéfice additionnel : les nouvelles dessertes renforceront l’attractivité des territoires et l’accès à l’emploi.
par ouiautraindenuit
Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine