hloucif
Militant humaniste.
Abonné·e de Mediapart

20 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 mai 2020

LES PRISONS DE LA DICTATURE TUENT !

Ce porteur de rêves méritait-il la prison ? Quel crime a-t-il commis pour y laisser la vie au bout de deux ans de détention arbitraire ?

hloucif
Militant humaniste.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Shah Habach, jeune photographe et réalisateur égyptien. © Salam Kawakibi

Shadi Habach avait l'âge de l'espoir qu'il portait pour son pays. Dans ses yeux, l'Egypte n'a   jamais cessé d'avoir 20 ans. Elle n'a jamais cessé d'être la Muse du Nil.

 Jeune photographe et réalisateur, il s'est éteint dans l'une des prisons du régime militaire   égyptien. C'est ce que nous apprend via un post sur facebook Salam Kawakibi, petit fils de   l'illustre Abd al-Rahman Kawakibi, directeur du Centre arabe de recherches et d’études   politiques de Paris (CAREP Paris) et président de l’association « Initiative pour une Syrie   nouvelle ».

 Ce porteur de rêves méritait-il la prison ? Quel crime a-t-il commis pour y laisser la vie au   bout de deux ans de détention arbitraire ?

"Son crime : un vidéo clip. Ses codétenus ont averti les autorités de la prison de son état de santé depuis des semaines sans réactions.
Pouvoir de voyous, soutenu par des voyous et défendu par des voyous." dénonce vigoureusement Salam Kawakibi.

Quelle tristesse !

La dictature, c'est la chasse aux étoiles pour noyer la lune dans la coupe goguenarde du porte-galons.

Elle n'aime pas l'amour, la beauté de l'âme, l'intelligence du cœur et l'esprit déployant ses ailes dans le ciel. Elle n'aime pas lumière, pas même l'infime lueur d'un rêve furtif.

Elle n'aime pas les faiseurs de rêves, les flûtes qui chantent pour que fleurisse l'espoir dans les cœurs.

Pour elle, la nuit, c'est l'obscurantisme où l'ignorance et la haine font bon ménage.

Elle n'aime pas que le jour soit beau dans les yeux des amoureux et des élues de leurs jardins secrets.

Pour elle, le jour doit se lever uniquement pour ses serviteurs.

Elle n'aime pas les doigts qui savent rendre hommage à la beauté de la vie.

Pour elle, seuls les doigts qui savent tenir la gâchette comptent.

Elle n'aime pas les têtes qui pensent, les voix discordantes.

Pour elle, la seule tête qui doit penser, c'est celle qu'elle choisit pour sa casquette. La seule voix à écouter, c'est la sienne !

Elle aime faire peur, montrer qu'elle est forte, inébranlable, impitoyable.

Elle aime faire croire que la divinité est sous l'uniforme que portent quelques donneurs d'ordres.

Elle aime les commerçants du sacré qui sont prêts à tout pour avoir le déshonneur de lui lécher les bottes.

Elle aime tous ces diseurs de lois, sans foi, ni loi, qui ont les oreilles collées au téléphone pour faire ce que leur disent de faire les portes-galons.

Elle aime tous ces préposés à l'information qui passent des heures à diffamer, à calomnier, à aboyer ...pour de petits os à ronger.

Elle aime tous ces "paroles, paroles" qui pullulent sur les plateaux télé et qui passent leur temps à faire perdre leur temps aux autres.

Elle aime le banquet des inquisiteurs, le fruit interdit aux autres, le bon vin, les pots-de-vin, la bonne table, les dessous de table, faire la fête à la misère qu'elle sème...

La dictature, c'est la mort d'une nation dans les yeux de chaque prisonnier qui s'éteignent, de chaque enfant qui pleure.

Shadi Habach est mort dans l'une des prisons de la junte militaire égyptienne. Combien de détenus d'opinion, en Egypte, en Algérie ou ailleurs,de prisonniers comme lui doivent attendre leur tour ?
Hacène LOUCIF.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — Europe
« Années de plomb » : avis défavorable à l’extradition de dix anciens militants d’extrême gauche italiens
La cour d’appel de Paris a prononcé mercredi un avis défavorable à l’extradition de dix anciens militants d’extrême gauche italiens réclamés par l’Italie pour des faits de terrorisme commis lors des « années de plomb » dans les années 1970-1980.
par François Bougon
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
Hôpital public : lettre ouverte à Monsieur le Président
A l’orée de cet été, la situation de l’hôpital public est critique. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis des mois l'hôpital public est sur le devant de la scène, après les 2 années de pandémie cet été s'annonce difficile. Nous adressons aux responsables politiques un point de vue de cadres et de soignants de proximité, investis dans l'hôpital, un bien commun, qu'il faut préserver, quoi qu'il en coûte.
par Fabienne dubeaux
Billet de blog
Innovation et Covid : demain, rebelote ?
La quiétude retrouvée dans nos pays n’est pas de bon augure. S’il y a résurgence du Covid, tout est en place pour revivre ce qui a été si cruellement vécu: l’injustice dans l’accès aux vaccins à l’échelon mondial et le formatage de la gestion de la pandémie au gré des priorités économiques des pays riches et intérêts financiers des firmes pharmaceutiques ... Par Els Torreele et Daniel de Beer
par Carta Academica
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale