hloucif

Militant humaniste.

Amiens - France

Sa biographie
Né le 05 août 1975 au village de Tansaout, wilaya de Tizi-Ouzou en Algérie. Militant ayant fait l'école du Front des Forces Socialistes, j'ai également exercé comme journaliste. Depuis juin 2011, je suis en France. Actuellement, je suis titulaire du statut de réfugié politique.
Son blog
3 abonnés Le blog de hloucif
Voir tous
  • Algérie : la police politique perd la foi et la raison !

    Par
    Bien sûr, on ne va pas demander à des policiers de fournir aux combattants de la blouse blanche des masques FFP2 (pour le FFP3, il ne faut pas rêver!), des gants, des tests, des respirateurs artificiels, du gel hydroalcoolique... Mais, qu'ils offrent des livres du Coran au personnel d'un établissement hospitalier, c'est hors normes !
  • Les non-dits d'une restitution.

    Par
    La théâtralisation visant à se servir du retour des crânes de nos martyrs au pays pour présenter les généraux-décideurs de la junte militaire en héritiers de leur mémoire est nocive à l'histoire nationale. Elle l'est d'autant que sa mise scène est faite pour permettre au régime de faire main basse sur la date historique du 58e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie.
  • Ce rêve que le feu ne brûlera pas...

    Par
    Rachid Boudjelal, un jeune oranais, a tenté de mettre fin à ses jours en s'immolant par le feu le 14 juin. La « hogra » ne concerne pas seulement l'Algérien maintenu dans sa condition d'indigène par un régime porteur du syndrome du colonisé. Elle est, également, liée à ce que le penseur camerounais, Achille Mbembe, appelle « l’universalisation tendancielle de la condition nègre ».
  • Idir ouvre la porte de «A Vava Inouva» pour l’éternité...

    Par
    Idir, le chanteur algérien d'expression Amazigh vient de rejoindre le firmament des faiseurs de rêves, des semeurs de l'amour, de l'espoir, de la paix...
  • LES PRISONS DE LA DICTATURE TUENT !

    Par
    Shah Habach, jeune photographe et réalisateur égyptien. © Salam Kawakibi Shah Habach, jeune photographe et réalisateur égyptien. © Salam Kawakibi
    Ce porteur de rêves méritait-il la prison ? Quel crime a-t-il commis pour y laisser la vie au bout de deux ans de détention arbitraire ?
Voir tous