La folie Dudamel, ou la révolution de la joie

Je dois vous prévenir: c’est une folie contagieuse. Qui y touche n’en sort pas indemne. En plus c’est fait pour. Pour être contagieux. Côa, côa, on nous prépare une nouvelle pandémie? Un nouveau virus?

dudamel460.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.