Hubert Huertas
Journaliste à Mediapart

308 Billets

1 Éditions

Billet de blog 28 févr. 2013

Hubert Huertas
Journaliste à Mediapart

Commissions "ça brille" et Commissions "ça brûle"

Ils sont marrants les présidents français. Quand ils sont candidats ils savent, ils tranchent, ils ont réponse à tout, et ils dénoncent les experts. Une fois qu’ils sont élus ils s’interrogent, ils créent des commissions, ils font appel aux spécialistes, et la mise en place de la commission sur les retraites, hier, n’est que le nième avatar de ce syndrome envahissant.

Hubert Huertas
Journaliste à Mediapart

Ils sont marrants les présidents français. Quand ils sont candidats ils savent, ils tranchent, ils ont réponse à tout, et ils dénoncent les experts. Une fois qu’ils sont élus ils s’interrogent, ils créent des commissions, ils font appel aux spécialistes, et la mise en place de la commission sur les retraites, hier, n’est que le nième avatar de ce syndrome envahissant.

       Commission de sécurisation de l’emploi, mission sur la compétitivité, rénovation de la vie publique, moralisation, mission d’évaluation sur le retour de la France dans le commandement intégré de l’Otan, plan quinquennal sur les sans abris, acte 2 de l’exception culturelle, il y en a pour tous les gouts.

       Au point que la droite se moque. Elle rigole. Elle a la mémoire courte. Elle a oublié les commissions Sarkozy sur la maladie d’Alzeimer, le Grenelle de l’environnement, le livre blanc de la défense, la commission Attali sur la croissance, la commission sur la réforme hospitalière, sur l’évolution du métier d’enseignant, sur les nouvelles télés publiques, sur l’image de la femme dans les médias, sur la mesure de la performance  économique, et même, en guise de raton laveur, la commission consultative sur le choix du nouveau directeur de l’académie française.

       Pourtant tout n’est pas figé au pays des commissions de la république. Elles ont changé depuis les commissions cimetière de Clémenceau, vous savez : « Quand je veux enterrer un problème je crée une commission »

       La preuve : les commissions de François Hollande ne sont pas de même nature que celles de Nicolas Sarkozy.

       Sarkozy, le plus souvent, c’était des commissions « ça brille », alors que Hollande ce sont des commissions « ça brûle ».

       Sarkozy c’était « Attention mesdames et messieurs dans un instant ça va commencer », battez tambours, vous allez voir ce que vous allez voir, et on passait à la suivante, Al Gore chassait Atali avant d’être soufflé par Stiglitz ou par Edgard Morin

       Hollande c’est différent. C’est plutôt feu aux fesses ou « chaud devant ». Comment faire passer la pilule, comment prendre un virage en disant qu’on va tout droit...

       Ainsi la mission Jospin, qui a permis de parler du non Cumul en le renvoyant à plus tard, ainsi  la mission Gallois qui a mis en avant la notion de compétitivité qu’on avait mise en arrière pendant la campagne.

       Les commissions Hollande ont pour objet de refroidir les problèmes, d’éviter les incendies, mais elles les provoquent parfois. Avec ses fuites, la commission Gallois était ainsi devenue une bombe incendiaire pour le gouvernement. La commission sur les retraites a toutes les chances de provoquer les mêmes effets, car elle proposera inévitablement de repousser l’âge de départ que le Président s’était engagé à ramener ou à maintenir, et tant elle aura l’air de mériter son nom : commission sur la retraite, en rase campagne…

       France Culture 7h36 ; France Musique 8h07 ; @huberthuertas

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal
« Bloc syndical » policier : un mariage scellé par Alliance et béni par Darmanin
Treize syndicats de police ont annoncé leur rapprochement en vue des prochaines élections professionnelles. Mercredi, à la Bourse du travail de Paris, le ministre de l’intérieur s’est félicité de cette union née à l’initiative d’Alliance, une organisation très ancrée à droite.
par Pascale Pascariello
Journal — Terrorisme
Tuerie à la préfecture de police : « J’ai eu l’impression qu’il était possédé par le diable »
Mickaël Harpon se considérait comme frappé par une triple peine : handicapé, agent (administratif et non policier) et musulman. À l’issue d’une nuit folle où il s’imagine dialoguer avec Allah, l’informaticien de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris va tuer quatre collègues.
par Matthieu Suc
Journal — Discriminations
Discrimination des femmes : la Défenseure des droits met un carton rouge à l’Olympique lyonnais
Dans une décision dont Mediacités révèle la teneur, l’autorité indépendante, saisie par une ancienne joueuse, reproche à l’OL de ne pas respecter « les principes fondamentaux de non-discrimination fondés sur le sexe » et « la protection de l’intérêt supérieur des jeunes filles mineures ». Tout le football français est concerné.
par Justin Boche (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES