Hubert Huertas
Journaliste à Mediapart

308 Billets

1 Éditions

Billet de blog 31 août 2012

Marseille et la droite : «On tire toujours mais c'est pas pareil»

 Dix ans de proclamations martiales, de Karcher, de lois sécuritaires en cascades, mais de résultats en demi-teinte n’y auront donc pas suffi. En terme politique le fait divers, la violence, la peur, l’insécurité, ne sont toujours pas perçus comme des faits de société complexes, mais traités comme des caricatures. Des marqueurs politiques. La violence aurait choisi son camp. Elle accuserait la gauche.

Hubert Huertas
Journaliste à Mediapart

 Dix ans de proclamations martiales, de Karcher, de lois sécuritaires en cascades, mais de résultats en demi-teinte n’y auront donc pas suffi. En terme politique le fait divers, la violence, la peur, l’insécurité, ne sont toujours pas perçus comme des faits de société complexes, mais traités comme des caricatures. Des marqueurs politiques. La violence aurait choisi son camp. Elle accuserait la gauche.

      C'est ce qu’on entend après le dernier règlement de compte à Marseille...

       Mercredi un jeune homme de 25 ans a été tué d’une rafale de Kalachnikov dans les quartiers Nord de Marseille. Quatre jours plutôt un autre règlement de compte a coûté la vie à une victime du même âge, dans les quartiers Sud cette fois. Le 22 juillet un homme a été abattu, dans les Quartiers Nord…

       La droite, et notamment les proches de Nicolas Sarkozy savent exactement pourquoi. C’est la faute à la gauche laxiste.

       « Monsieur Ayrault néglige complètement la réalité du phénomène criminel », a accusé l’ancien Ministre de l’Intérieur, Claude Guéant.

       Brice Hortefeux a aussi rendu sa sentence : « Les coups de menton et les exhibitions de biceps ne suffisent pas quand il y a des signaux de faiblesse qui sont adressés. Une politique de zig et de zag conduit à l’échec ». Fin de citation.

       Analyse qu’un autre responsable UMP, Eric Ciotti, confirme avec le même tranchant : « Tout au long de l’été Manuel Valls et la ministre de la justice Christine Taubira ont tenu des propos contradictoires laissant penser aux délinquants que désormais ils pourraient agir en toute impunité ».

       C’est clair et net : si le 6 mai dernier les Français avaient réélu Nicolas Sarkozy, Marseille et sa région ne seraient pas dans ce sinistre état.

       D’ailleurs les chiffres parlent d’eux mêmes

       Depuis la prise de fonction de François Hollande, cinq règlements de compte ont eu lieu, c'est-à-dire plus d’un par mois, alors qu’auparavant…

       Auparavant, en 2011, c’était le calme et la sérénité, quasiment la volupté.  A peine 20 règlements de compte, pour les mêmes causes essentiellement, l’économie de la drogue, soit un total de 29 victimes dont 16 décédés. A peu près rien, quoi.

       Et cette année, en 2012, du 23 février au 11 mai, donc sous le mandat précédant, 13 morts en un mois et demi, débouchant, le 12 mai, sur une marche blanche de lassitude organisée dans les rues des quartiers Nord pour dire « Non à la violence ».

       Ainsi les régimes changent et la vie continue, la vie si l’on ose dire, mais c’est comme dans le fameux sketch des Inconnus : « on tire toujours mais c’est pas pareil ».

       Désormais, comme dit la Une du Figaro, « l’état est désarmé face aux Caïds de la drogue », alors qu’auparavant il était à la manœuvre. La preuve, Claude Guéant s’était rendu sur place, et il avait changé de préfet !  

       France Culture 7h36 ; twitter @huberthuertas

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel