hugues lemaire
Abonné·e de Mediapart

56 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 févr. 2015

SANOFI: LA GRANDE HYPOCRISIE

hugues lemaire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Alors que le monde politique s'émeut de la prime de bienvenue offerte par SANOFI à Olivier BRANDICOURT, nouveau Directeur Général de la société, il convient de se pencher sur les liens existants entre le Président du Conseil d'Administration de SANOFI, Serge WEINBERG, le nouveau Directeur Général Olivier BRANDICOURT et le Ministre de l'Economie Emmanuel MACRON.

 Serge WEINBERG et Emmanuel MACRON se connaissent bien, puisqu'ils ont tous deux participé à la Commission pour la libération de la croissance française (dite Commission ATTALI, qui a rendu son rapport en janvier 2008), l'un en tant que membre, l'autre en tant que rapporteur.

C'est sur la base, entre autres, de ce rapport que l'IGF a rendu son rapport sur les professions réglementées, dont nombre de dispostions ont été reprises dans le projet de loi Macron.

Par ailleurs, selon Challenge, c'est grâce à Serge WEINBERG qu'Emmanuel MACRON est rentré à la banque Rothschild , où il s'est entre autre occupé du rachat de Pfizer par Nestlé.

Quant à Olivier BRANDICOURT, il était jusqu'à présent chez Bayer, après être passé chez Pfizer. Il y a donc fort à parier que les deux hommes se connaissaient.

Très bizarrement d'ailleurs, l'une des exigences (officieuses) imposées au nouveau Directeur Général de SANOFI a été l'engagement de celui-ci de s'abstenir de toutes restructurations majeures en France, avant l'élection présidentielle.

Si le Président François HOLLANDE et le premier Ministre Emmanuel  VALLS s'émeuvent réellement de la prime exorbitante versée au nouveau Directeur Général de SANOFI (4 millions versés en deux fois, outre un salaire de 245.000 euros par mois) il aurait peut-être suffit d'inviter Emmanuel MACRON à contacter son ami Serge WEINBERG afin que celui-ci réduise la prime d'entrée du nouvel arrivant.

 A moins bien évidemment de considérer que les primes exorbitantes participent à la libération de la croissance française.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public