Un apprenti diffamateur (en réponse à l'attaque de Paul Bernard-Nouraud)

La livraison XXXII de la revue Skholè vient d'avoir lieu. On y trouvera aux côtés d'articles de fond sur des enjeux pédagogiques et épistémologiques de premier plan, ma réponse à un billet fielleux, initialement diffamatoire, me prenant directement pour cible.

L'auteur, Paul Bernard-Nouraud, est un critique habitué des prises de position tapageuses, de celles qui ont besoin de camoufler leur vide (et leur manque de courage) en s'auto-attribuant un supplément d'âme. Il ne s'agit certainement de rien de plus que d'une polémique anecdotique, à laquelle néanmoins, étant donné la nature des attaques, il était impossible de ne pas répondre. 

J'espère que la micro-polémique fera sourire puisqu'en contestant le caractère diffamatoire et malhonnête de la première version, j'ai contribué à l'amélioration partielle du texte (toujours malveillant et malhonnête) censé me pourfendre...

Cette réponse sert de scholie à une recension de Jacques Gilbert, professeur de littérature générale et comparée (http://lamo.univ-nantes.fr/CV-Jacques-Gilbert)

http://skhole.fr/varia-isabelle-barberis-un-apprenti-diffamateur

***

Le lecteur aura plus à gagner à s'attarder sur les articles (excellents, et dédaigneux du prêt à penser actuel) qui composent cette livraison, avec d'excellentes signatures.

http://skhole.fr/livraison-xxxii-lenseignement-scolaire

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.