ibarberis

Paris

Sa biographie
Isabelle Barbéris (arts de la scène)
Son blog
9 abonnés Le ratelier
Voir tous
  • La République laïque et sociale, bouc-émissaire d’une France divisée en blocs ?

    Par
    Quel point commun entre les sorts récents réservés à Jean-Michel Blanquer, qui vient de quitter ses fonctions de Ministre de l’Education nationale, l’ancien Premier Ministre socialiste Manuel Valls ou encore Bernard Cazeneuve, poussé à la démission d’un Parti socialiste ayant accepté de faire route commune avec les identitaires?
  • Marine Le Pen: pour une culture de la "pétrification"?

    Par
    Le programme de Marine Le Pen ne comporte pas de volet « culture », mot vil et déconsidéré par le Rassemblement national, qui le remplace par le terme – noble mais ici dévoyé - de « patrimoine ».
  • Avignon 2005: sacre ou disparition du "maître en scène"?

    Par
    L'intervention de Jean-Louis Fabiani, professeur de sociologie, dans mon séminaire (séance du 6 décembre 2021) a permis de reproblématiser la fonction de l'édition 2005 - très mouvementée et polémique - du festival d'Avignon. Sans doute que nous n'avons pas encore tiré toutes les conséquences de cette crise, qui semble avoir inauguré une nouvelle séquence, en matière d'anthropologie esthétique.
  • Un apprenti diffamateur (en réponse à l'attaque de Paul Bernard-Nouraud)

    Par
    La livraison XXXII de la revue Skholè vient d'avoir lieu. On y trouvera aux côtés d'articles de fond sur des enjeux pédagogiques et épistémologiques de premier plan, ma réponse à un billet fielleux, initialement diffamatoire, me prenant directement pour cible.
  • Discrets résistants: Peter Stein et Emmanuel Demarcy-Mota

    Par
    ("Discretum", séparation) Peu d'oeuvres désormais échappent à l'injonction morale de l'art, pris dans le tournant sociétal de l'ingénierie culturelle. Les oeuvres "dénoncent" (maître mot) - qui le viol, l'homophobie, le capitalisme, le colonialisme, etc Derrière ces procès de choses condamnables, elles s'exposent au risque de nous insuffler le goût de la dénonciation et de la délation.