Fier d'une équipe de France arc-en ciel, mais cette fois-ci on ne se fera pas avoir!

Barack Obama est bien placé pour Parler de la Diversité. Il en est le fruit et il a montré l'exemple. Cette image de deux Amériques a fait le tour du monde. D'une part le groupe de stagiaire de la Maison Blanche sous Obama et d'autres part la photo du groupe de stagiaires sous Donald Trump.

Diversité: fier d'une équipe de France arc-en ciel, mais cette fois-ci on ne se fera pas avoir!

Barack Obama Barack Obama

Barack Obama est bien placé pour Parler de la Diversité. Il en est le fruit et il a montré l'exemple. Cette image de deux Amériques a fait le tour du monde.
D'une part le groupe de stagiaire de la Maison Blanche sous Obama et d'autres part la photo du groupe de stagiaires sous Donald Trump...

Photos des stagiaires de la Maison Blanche sous Baracak Obama et  Donald Trump Photos des stagiaires de la Maison Blanche sous Baracak Obama et Donald Trump

Ces deux mondes différents sont une confirmation de ce que tout le monde sait. Tout dépend de la volonté des Hommes pour changer les choses.
La volonté d'un chef se traduit d'une manière générale de façon concrète sur le résultat. Dans certaines entreprises, certains ont décidé de faire du white only.

archives de salariés chez Europe 1 archives de salariés chez Europe 1

Des salariés du Parisiens Des salariés du Parisiens

Aujourd'hui, en France de nombreuses injustuces restent sans solutions à cause d'un réel manque de volonté politique de changer les choses. On peut citer entre autres l'inégalité salariale entre hommes et femmes.
Pourtant il suffirait du fameux 49.3 pour mettre fin du jour au lendemain à cette absurdité connue de tous.

Le travail rend, dans un monde individualiste, la dignité aux hommes et celui qui est exclu de ce monde est au ban de la société.
Le jeunes issus de la diversité qui sont sérieux et motivés, devraient être des modèles pour leurs jeunes frères. Leurs intégrations dans le monde du travail devraient être un exemple de réussite et d’inspiration pour eux. Cependant, le fait d'ignorer ceux qui ont choisi le droit chemin pour réussir est très contre productif pour la société et pour de nombreux jeunes qui ne voient plus en l'école républicaine la garantie de la réussite.
Le taux de chômage dans les banlieues dépasse largement les moyennes nationales. Dans les 1.300 quartiers prioritaires en métropole, le chômage touche un quart de la population en 2016 contre moins de 10% ailleurs. Parmi les moins de 30 ans, le taux de chômage atteint 35%.
Pour cause, l'origine reste un frein à l’embauche. Malgré le renforcement de la législation, les déclarations d’intention et les campagnes d’information, il vaut mieux encore aujourd’hui s’appeler Aurélie ou Julien que Djamila ou Fayçal pour décrocher un job en France. C’est le triste résultat d’une vaste enquête menée par le département d’études de l’association Inter service migrants (ISM) pour le compte du ministère du Travail. Selon cette étude, réalisée auprès d’une quarantaine d’entreprises de plus de 1000 salariés, 36% des CV dont le nom du candidat est à consonance "maghrébine" ont reçu une réponse positive, contre 47% des CV à consonance "hexagonale". Soit un écart très significatif de 11 points constaté indépendamment du sexe du candidat ou de la catégorie du poste visé -employés ou manageurs.

Alors c'est bien de voir chez les Bleus la France qui gagne, mais c'est encore mieux d'accorder le même respect et la même considération aux petits français dans les quartiers qui peinent à trouver même un stage à cause de leur couleur de peau, leur homonyme ou même leur religion.

Même l'accent est un facteur de discrimination comme en témoigne ce sujet sur arrêt sur Images. Des rédactions qui demandent des journalistes  sans accent. (Nos pensées au reste du monde francophone, canadiens, marseillais, africains....)

https://www.facebook.com/arretsurimages.net/videos/2447050328654153/

Pour rappel même leur adresse c'est à dire le fait d'habiter dans certains endroits est source de rejet pour de nombreuses entreprises....

Barack Obama a placé la Diversité dans le débat en saluant la composition de l'équipe de France. Mais contrairement aux nombreuses attentes à l'occasion du premier sacre mondial , cette fois-ci on ne se fera pas avoir. On se souvient tous de France 98 et son fameux France Black Blanc Beur... Pour France 2018, malgré la victoire d'une équipe de France symbolique , les minorités "invisibles" dans les autres secteurs de l'économie française adepte de la politique du communaiutarusme économique ne sont pas dupes. Ils veulent du concret. En effet nombreux sont ceux qui refusent cette diversité et nombreux sont ceux en font un outil de marketing au gré du vent.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.