Enfin ! On entend les cris de haine ! Nous approchons du but !

Le mépris est écrasé, vive la rage !

ENFIN ! Monsieur Dassault s'est réveillé en sueur ! Le secrétaire général de la CFDT a la bave aux lèvres ! Les bouffons zéconomisses piaillent comme des poules qui ont vu l'ombre de l'aigle ! Les Macron montrent leurs quenottes ! 

« Le Figaro » craint « un projet dévastateur pour la France », la « Frankfurter Allgemeine Zeitung » parle de populisme anti-allemand, le britannique « The Economist » annonce « a nightmare option » et le très conservateur « Daily Mail » horrifié, titre  « a french election shock ». 

Même notre président, vous savez, celui qui n'a pas osé se représenter aux élections, que dis-je ? Qui n'a pas osé se présenter aux primaires de son parti ! Oui, le premier président en exercice à n'avoir pas osé se représenter, lui ! Le sorcier des magouilles d'un parti spécialisé dans la motion de congrès, lui, dont la politique a consisté à faire "le chien crevé au fil de l'eau"... tout à coup le voilà qui se dresse sur ses petites pattes et pousse sont cri à la tarzoune (la honte de la jungle) .... ohioio... "ne regardez pas le tribun, regardez son texte"...

Popopô..., eh, banane, notre programme a été vendu à presque trois cent mille exemplaires... les gens qui veulent voter JLM, ils connaissent son programme... le coup de "grand tribun", on nous l'a fait cent mille fois... les gens qui viennent écouter nos meetings ils se tapent deux heures trente d'éducation populaire... ses émissions hebdomadaires youtube, tu trouve que ça fait "tribun" ? Ce sont plutôt des cours du soir ! 

Nous avons vécu des années dans le mépris, comprenez que nous jubilions devant la rage de nos ennemis !

Le petit Macron, miracle du portage médiatique, s'énerve contre celui "qui était déjà sénateur socialiste quand lui, emmanuel, était encore au collège !"

Quel beau lapsus ! Mais mon lapin, qu'est-ce qui te fait croire qu'il suffit d'épouser la maitresse pour ne plus être au collège ! Tu es et tu vas rester un collégien ! Il ne suffit pas de copier les bonnes idées concotées dans le staff de l'UE pour être autre chose qu'un collègien de la politique ! 

Quand il était petit (hier), les copains voulaient jouer aux cow boys et aux indiens, emmanuel, lui, voulait jouer à être fonctionnaire à Bruxelles !

Il n'a pas changé !

Mais on me dit qu'il peut quand même être élu ! C'est vrai ! Nous avons eu un capitaine de pédalo sans aucune expérience politique, et on a vu le résultat. Nous pouvons avoir un collégien élu d'abord par Paris Match.... la constitution de la Vème république permet cela...

Mais ce n'est pas la meilleure solution !

Votez pour celui que tout le système déteste ! Refaisons l'élection de 2005 !

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.