Ilian Amar
https://ilian-amar.org/
Abonné·e de Mediapart

85 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 sept. 2015

Ilian Amar
https://ilian-amar.org/
Abonné·e de Mediapart

Numérique ta mère!

Le jeu de mot est facile mais on a vraiment envie de hurler quand on regarde le clip promotionnel de l'éducation nationale sur le site du Ministère ...

Ilian Amar
https://ilian-amar.org/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

en-numerique

Le jeu de mot est facile mais on a vraiment envie de hurler quand on regarde le clip promotionnel de l'éducation nationale sur le site du Ministère

C'est affligeant de nullité et rempli de poncifs du genre : « nous sommes avec une génération-écran » ou « au moment où les tablettes se multiplient dans les familles, se pose la question de la continuité pratiques sociales-pratiques scolaires » ou encore « les enfants ont tout de suite été séduits » …

En voilà des arguments pédagogiques profonds ! De quoi justifier ce gaspillage éhonté des deniers publics dans un énième « plan » qui sera, n'en doutons pas, aussi catastrophique que tous les précédents. Mais qui fera le bonheur de quelques industriels et éditeurs. Et qui permettra de filmer de belles images pour la télé!

La candidat Hollande avait promis 50.000 postes de profs ? Il n'a pas tenu cette promesse plus que les autres, mais, attention, on aura des tablettes à la place ! Elle est pas belle la vie ? Ils en ont de la chance les Français que le ministère offre à leurs chérubins des gadgets pareils juste un an avant les élections !

Au moment où les médias nous bassinent avec le prétendu « niveau qui baisse » et le pourcentage d'élèves qui arrivent au collège sans savoir lire, au moment les effectifs des classes explosent et où la pénurie de postes d'enseignants est de plus en plus catastrophique, le Ministère va dilapider ses déjà trop maigres moyens dans un projet totalement improvisé et incohérent. Oui, mais … « numérique » !

C'est le mot magique aujourd'hui : on ne parle plus d'informatique (ça on sait ce que c'est , et ça ne fait plus rêver), ni de multimédia (ringard!), ni de NTIC ou TIC ou de TICE, non, non ! C'est un projet « numérique », qui rime avec magique !

On a déjà eu l'occasion de dire ici tout le mal qu'on peut penser de l'idée qui consiste à livrer des tablettes dans les établissements scolaires et à en attendre un miracle, alors que :

- les salles informatiques existantes sont déjà très souvent inutilisables faute de la présence de techniciens compétents et en l'absence d'un cadre cohérent d'utilisation de logiciels adaptés et fonctionnels: cela ne risque pas de changer!

- les connexions wi-fi seront un casse-tête incroyable pour assurer la sécurité et la fiabilité de centaines de connexions, sans parler du danger de l'exposition des enfants aux ondes

- les « tablettes » sont un des exemples les plus criants du triomphe de l'obsolescence programmée : catastrophe annoncée du point de vue de la maintenance et du respect de l'environnement

- le choix de systèmes Android (ou Apple) est une insulte aux principes d'inter-opérabilité et de pérennité des ressources pédagogiques: déconseillons tout de suite aux enseignants de créer des ressources pédagogiques pour ces tablettes!

- on pourrait continuer …

Pour information, nos amis britanniques ont fait un tout autre choix : le Raspberry Pi. Il s'agit d'un mini-pc de la taille d'un paquet de cigarettes et qui coûte 25 ou 30 euros seulement; il est construit autour de technologies fiables et d'un système Linux. Les écoliers y apprennent les rudiments de la programmation dès l'école élémentaire tout en découvrant « en vrai » le fonctionnement d'un ordinateur qu'il faut d'abord assembler et connecter. De quoi prendre du recul par rapport aux gadgets informatiques qui les environnent en permanence,

Pendant ce temps, les petits français vont apprendre à se « formater » l'esprit pour s'adapter à un système commercial verrouillé. Tout l'inverse de l'éducation, en bref !

Bruno Menan - membre de l'APRIL

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Kohler : le secrétaire général de l’Élysée est mis en examen
Le bras droit du chef de l’Etat a été mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » et placé sous le statut de témoin assisté pour « trafic d’influence », pour avoir caché ses liens familiaux avec le groupe de transport MSC et être intervenu à de multiples reprises en sa faveur. L’Élysée a mis tout en œuvre pour enterrer le dossier.
par Martine Orange
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel