Abstention piège à ...

Le plus étonnant dans cette histoire c'est qu'il y ait encore des votants!

Avouons qu'il faut être dingue pour voter en France aujourd'hui: d'abord il faut accepter de ne pas partir de chez soi pendant deux des plus beaux weekend de l'année, accepter que son vote puisse n'avoir aucune espèce d'influence sur les résultats, accepter l'idée que le gouvernement n'en tiendra aucun compte ... Ah, et puis pour commencer, accepter d'être gouverné par des tricheurs!

En France, on apprend plus de vingt ans après que l'élection de Chirac était illégale (dépassement des fais de campagne constaté mais dissimulé par le Conseil Constitutionnel). Ce type est réélu accidentellement en 2002. On a donc eu pendant 12 ans un président élu frauduleusement et qui aurait dû être traduit en justice (et pas que pour cette affaire comme chacun sait).

En France, on a eu aussi Sarko, officiellement corrompu et coupable de trafic d'influence, condamné à de la prison ferme. On sait aussi que ses campagnes ont été financées illégalement et ont dépassé les montants autorisés.

Voilà au minimum trois mandats qui donnent des pouvoirs énormes à des tricheurs. Ça donne pas vraiment envie de voter ...

En France, il y a aussi les menteurs, ceux qui ont fait des promesses à rebours de leurs intentions: Monsieur "mon ennemie c'est la finance" a cassé le code du travail à coups de 49.3, et Monsieur "en même temps" mène la politique la plus néo-libérale et la plus répressive qu'on ait jamais connue. Jospin, le candidat de la "gauche plurielle" avait privatisé plus vite que son ombre et Mitterrand, le candidat de "l'Union de la Gauche" avait gouverné 18 mois à gauche sur 14 ans de mandats! Sans oublier la trahison du peuple par les élites: le traité de Lisbonne a été ratifié malgré le non au référendum de 2005, en violation flagrante du choix de la population française.

Ça, c'est pour les traîtres et les menteurs. Ça donne pas vraiment envie de voter ...

Il y a ensuite le délire des modes de scrutin en France. Aux départementales, le vote par "canton" (une circonscription complètement anachronique, pas un français sur 10 ne connaît les limites de son canton!) fait que avec environ 60% des voix, la droite rafle 100% - oui, vous avez bien lu, 100%! - des sièges du département de Vendée!

Aux régionales, le vote à la "proportionnelle" à deux tours par département (un mode de scrutin unique au monde!) fait qu'une liste qui avait 35% des voix au premier tour obtient plus de 60% des sièges pendant 6 ans!

Aux législatives, le charcutage électoral fait qu'un grand nombre d'électeurs n'ont aucune chance que leur suffrage soit pris en compte puisqu'il est noyé dans un océan contraire ... De toutes façons les législatives sont placées juste après la présidentielle pour "donner une majorité" au nouveau président. Pourquoi on vote pas en même temps pour les deux, alors? Pourquoi demander aux électeurs de bloquer 4 week-ends de printemps à la suite ou presque? Et ces présidents qui font 25% des voix au premier tour et qui obtiennent les pleins pouvoirs pendant 5 ans? L'élection présidentielle au suffrage universel - et les pouvoirs exorbitants qu'elle attribue - est vraiment le cancer de notre démocratie. Encore une spécificité française ou presque ...

Ça donne pas vraiment envie de voter ...

Mais ça donne encore moins envie aux élus en place de changer le système! La soupe est bonne ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.