Violences policières, un déshonneur français

Malgré une série d’affaires, le président Emmanuel Macron refuse de s’exprimer sur la question des violences policières. Plus grave, son gouvernement nie leur caractère systémique. Une posture qui pourrait briser la cohésion nationale

https://www.letemps.ch/opinions/violences-policieres-un-deshonneur-francais

Des hurlements de douleur. L’homme passé à tabac jeudi par des policiers, dans le nord de Paris, secoue un gouvernement français amorphe sur la question des violences policières. Cette brutalité se propage pourtant sur les réseaux sociaux comme une traînée de poudre. Les images donnent la nausée à toute une nation, sans susciter de réaction étatique à la hauteur de la crise. La stupéfaction collective semble se heurter à la lourde grille du palais de l’Elysée, ....

Lire la suite (Le Temps )

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.