Succès de la manifestation pour un Iran libre à Paris

A l’occasion du 40ème anniversaire de la révolution islamique, une grande manifestation s’est tenue à Paris en soutien au soulèvement du peuple iranien. La diaspora iranienne s’est réunie pour réclamer un Iran Libre, pour la défense des droits de l’homme et contre le terrorisme du régime iranien.

Un grand nombre d'Iraniens se sont réunisi à Denfert-Rochereau pour célébrer le 40e anniversaire de la chute de la monarchie en Iran. © linepress

En janvier plus de 271 manifestations ont été enregistrées dans 72 villes, villages et zones industrielles. C'est une moyenne de neuf manifestations par jour. Hier encore la population manifestait à Ispahan au cri de libérez les prisonniers politique ou à Machad réclamant justice. Ce qui est évident, c'est que ces manifestations ne s’estomperont pas, pas avant que le régime ne soit déchu.

Lors de cet événement, la communauté iranienne a de nouveau attiré l’attention sur la situation en Iran pour mettre en lumière la détermination du peuple iranien pour un changement de régime. Une situation qui est considérablement sous-estimée par les dirigeants occidentaux et par une grande partie du monde. La diaspora a appelé la France et les autres démocraties à s’impliquer aux côtés du peuple opprimé d’Iran et de Maryam Radjavi pour faire réussir sa quête de liberté.

Cette fois encore la manifestation des amis de la Résistance iranienne a connu un franc succès.

Gilbert Mitterrand, président de la Fondation Danielle Mitterrand, a pris la parole : « Le peuple iranien grogne, et se soulève. La réponse du régime est la violence, la répression, les arrestations, les exécutions, au plus grand mépris des droit de l’Homme. 40 années, jalonnées de torture, de mort, de massacre, contre le peuple qui lutte pour une vie meilleur et ses libertés. Nous sommes aujourd’hui réunis pour soutenir les aspirations de ce peuple, à un changement de régime, à une alternance démocratique, à une alternance au pouvoir des mollahs. Les relations internationales doivent s’en tenir compte. Cette alternative est possible, cette alternative existe, cette alternative est là, vive l’Iran démocratique. »

La complaisance des Occidentaux n’a fait qu'encourager les mollahs pour commettre plus de crimes en Iran et de terrorisme en Europe. L’UE doit mettre l’ensemble du ministère iranien des renseignements et les gardiens de la révolution sur la liste du terrorisme.

Les résistants iraniens sont optimistes pour l’avenir et considèrent que 2019 est une année décisive qui pourrait voir la fin du régime des mollahs en Iran!

 

iran-manif

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.