iReMMO
Institut de recherche et d'études Méditerranée Moyen-Orient
Abonné·e de Mediapart

30 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 nov. 2013

iReMMO
Institut de recherche et d'études Méditerranée Moyen-Orient
Abonné·e de Mediapart

Le deuxième anniversaire de la Bataille de Mohamed Mahmoud.

 La sélection de liens de l'iReMMO (12). Les révolutions se nourrissent de symboles, et « la bataille de Mohamed Mahmoud » en est un, que l’Egypte a commémoré hier, mardi 19 novembre 2013.

iReMMO
Institut de recherche et d'études Méditerranée Moyen-Orient
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 La sélection de liens de l'iReMMO (12). Les révolutions se nourrissent de symboles, et « la bataille de Mohamed Mahmoud » en est un, que l’Egypte a commémoré hier, mardi 19 novembre 2013. Cette rue, nommée en hommage à un ancien premier ministre Egyptien du début du XXème siècle, évoquait jusque-là surtout les années studieuses des étudiants de l’Université Américaine du Caire, qui devaient la traverser pour aller d’un campus à l’autre.

Il y a tout juste deux ans, le 19 novembre 2011, dans la rue Mohamed Mahmoud située près de la Place Tahrir, des affrontements meurtriers se sont déroulés entre les manifestants et les forces de l’ordre. A l’époque, Hosni Moubarak n’est plus le Président, et le pays est gouverné par le SCAF (Supreme Council of the Armed Forces) depuis le mois de février. L’ambiance dans le pays est électrique, à peine quelques jours après le massacre de Maspero. Le pouvoir, incarné par le maréchal Mohamed Hussein Tantawi, craint les révolutionnaires, qui de leur côté s’opposent à un pouvoir militaire qu’ils jugent illégitime et soupçonnent de vouloir installer progressivement une mainmise de l’armée sur le pays. C’est dans ce contexte tendu que plus de 40 personnes seront tuées et près de 3 000 blessées, dans des émeutes qui auront duré environ quatre jours. Ce bilan macabre fait de cette bataille un des événements les plus meurtriers de la révolution égyptienne.

Deux ans plus tard, le déroulé exact des événements ne fait pas consensus ; les deux camps se renvoient la balle, chacun accusant l’autre d’avoir démarré les hostilités. Le point de départ serait la dispersion par les forces de sécurité d’une manifestation organisée par les familles de martyrs de la révolution. La situation aurait alors vite dégénéré, sans que nul ne puisse dire vraiment comment, aussi rapidement, le sang s’est mis à couler.

Le premier anniversaire de la bataille, en novembre 2012, a lui aussi dégénéré en affrontements violents, entre partisans et opposants au Président Morsi, avec 3 morts à la clé. Le premier ministre actuel, Kamal El-Ganzouri, a annoncé que ces trois victimes rejoignaient, comme les 47 morts de novembre 2011, la liste des « Martyrs de la Révolution du 25 janvier ».

Pour ce second anniversaire, les internautes Egyptiens n’ont pas manqué de se mobiliser pour que cet événement ne soit pas occulté par les médias. Pour cet Egyptien, « rien ne dit plus ‘révolution’ que Mohamed Mahmoud » ; d’autres ressortent des vidéos des événements, à leur yeux les véritables « playlists de la bataille » ; de nouvelles vidéos sont également mises en ligne, pour « ne jamais oublier ». Des photos sont aussi échangées, notamment autour des graffitis apparus aux alentours de la rue, en hommage aux martyrs, aux événements, à la Révolution.

Hier, mardi 19 novembre 2013, pour la première fois depuis la destitution de Mohamed Morsi, des manifestants sont descendus dans la rue pour s’opposer à l’armée et se souvenir, deux ans après. « Pour les victimes de Mohamed Mahmoud et pour que le ministère de l’Intérieur soit réformé, car rien n’a changé », d’après un manifestant interrogé par RFI. 

Pour aller plus loin :

- Une vidéo « embedded » publiée à l’époque par le blog The Arabist, qui plonge de manière implacable dans l’ambiance de ces événements : http://arabist.net/blog/2011/11/22/video-tahrir-2011-11-22.html

- Une galerie de photos sur la bataille publiée par Al Akhbar : http://english.al-akhbar.com/node/1805

- Le compte-rendu qu’en faisait à l’époque le Blog « L’Egypte à l’heure du choix » hébergé sur LeMonde.fr : http://egypte.blog.lemonde.fr/2011/11/22/la-bataille-de-la-rue-mohamed-mahmoud/

- Un bilan, deux ans plus tard, par Al Ahram (en anglais) : http://english.ahram.org.eg/News/86616.aspx

- L'hommage aux « martyrs », reconnus par le régime, dans Al Ahram (en anglais) : http://english.ahram.org.eg/News/86719.aspx

- La page Wikipédia sur la collection de « Mohamed Mahmoud Graffiti » : http://en.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Mahmoud_Graffiti

- Les photos de la préparation de la journée d'hier, mardi 19 novembre 2013, commémorant les deux ans de la bataille : http://www.flickr.com/photos/drumzo/sets/72157637729988763/

- Les photos de cette journée du 19 novembre 2013 : http://www.flickr.com/photos/drumzo/sets/72157637850545214/

- [MISE A JOUR] Une vidéo de la journée : https://www.youtube.com/watch?v=sr2qBof-Tbc

- L'article de RFI sur cet anniversaire (seul article de la presse francophone ?) : http://www.rfi.fr/zoom/20131120-egypte-mohamed-mahmoud-tahrir-freres-musulmans-morsi

Mounir Corm et Tarek Daher

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal
États-Unis : en Géorgie, une enquête sur l’élection de 2020 menace Donald Trump
L’ancien président a moins de souci à se faire au sujet de la défaite attendue de son poulain, Herschel Walker, lors de la sénatoriale de Géorgie du mardi 6 décembre, que de l’enquête de la procureure Fani Willis, au terme de laquelle il pourrait être inculpé pour fraudes et ingérences électorales.
par Alexis Buisson
Journal — Asie et Océanie
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri
Journal
Les enjeux d’un second procès à hauts risques pour l’ancien président
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère