iReMMO

Institut de recherche et d'études Méditerranée Moyen-Orient

Paris - France

Sa biographie
L’iReMMO est une association loi 1901 sans but lucratif. Cet institut entend contribuer à l’analyse critique des grandes questions politiques en Méditerranée et au Moyen-Orient. Si ces réflexions se veulent rigoureuses, elles se doivent d’être engagées car on ne peut rester neutre devant des problèmes qui concernent autant nos sociétés, qu’il s’agisse des rapports Occident-Islam, de l’islamisme, des conflits au Proche-Orient, des migrations, de la sécurité en Méditerranée, de l’environnement, du développement durable, de l’agriculture... L’institut est un « laboratoire d’idées » indépendant, qui entend déconstruire les idées reçues et s’opposer à la doxa dominante sur ces sujets. Il s'attache aussi à explorer les dynamiques émergentes de la Méditerranée et du Moyen-Orient, tout en faisant découvrir la région sous un angle historique, artistique et culturel. L’iReMMO veut créer une véritable dynamique susceptible de peser dans le débat public : sur la jeunesse, l’opinion, les décideurs et les partis politiques. Pour y parvenir, l'institut déploie tout au long de l'année des activités de formation, rencontres et débats, publications, expertise et événements culturels.
Son blog
38 abonnés iReMMO
Voir tous
  • L'Allemagne condamne Eyad al-Gharib, ex-membre des services de renseignement syriens

    Par
    Depuis le début du conflit en Syrie, journalistes, ONG, ressortissants syriens ont souligné le rôle des services de renseignements syriens dans la répression des civils, dont des militants de l’opposition. Eyad al-Gharib faisait partie de ce système. Les juridictions allemandes ont exercé leur compétence universelle pour le poursuivre. Analyse par Leïla Bourguiba, membre du bureau de l’iReMMO
  • La décision de la CPI du 5 février: une victoire du droit international

    Par
    Le plan Trump présenté, en janvier 2020, avait tenté un véritable coup de force contre le droit international puisqu’il allait jusqu’à proposer l’annexion d’une partie du territoire palestinien par Israël. Avec cette décision de la Chambre préliminaire de la CPI nous assistons, au contraire, à une importante victoire du droit international. Analyse par Jean-Paul Chagnollaud, président de l'iReMMO.
  • Régression démocratique

    Par
    Face au déferlement des ignorances et des peurs, et au nom des valeurs de la République, nous réaffirmons notre attachement à la laïcité telle qu’elle est dans ses fondamentaux : liberté de conscience, liberté de culte et neutralité de l’Etat. Nous rejetons les injonctions de ceux qui réduisent les principes de notre République au carcan de leur idéologie. Loin de les renforcer, ils les défigurent et mettent en péril la liberté d’expression. Par les membres de l'Institut de Recherche et d'Etudes Méditerranée Moyen-Orient.
  • Lettre ouverte au Président de la République François Hollande

    Par
    C’est ma double appartenance à mon pays d’adoption, la France, et à mon pays d’origine, la Syrie, qui m’incite à vous adresser cette lettre. Veuillez bien en excuser la longueur : les informations partielles génèrent des jugements partiaux qui nuisent à la cause du peuple syrien, aussi assoiffé de liberté, d’égalité et de fraternité que le peuple français.
  • Nice et ses musulmans: une intégration refusée?

    Par
    Endeuillée par l’un des attentats les plus meurtriers liés à Daech, Nice n’a pas été choisie au hasard. La Promenade des Anglais est bien connue, son prestige est associé au soleil et à la légèreté des vacances. L’écho médiatique de l’événement ne pouvait être que mondial. On dit que l’Etat islamique en recul au Proche-Orient a ainsi voulu rappeler que sa capacité de nuisance demeurait forte.
Voir tous