Iris Deroeux
Journaliste
Journaliste à Mediapart

49 Billets

1 Éditions

Billet de blog 20 sept. 2012

Dites, Barack Obama, ça fait quoi d’être président?

Pendant que Mitt Romney continue de se tirer des balles dans le pied, le magazine américain Vanity Fair nous offre une promenade des plus agréables aux côtés de Barack Obama. Le journaliste Michael Lewis a pu suivre le président pendant six mois, rien que ça.

Iris Deroeux
Journaliste
Journaliste à Mediapart

Pendant que Mitt Romney continue de se tirer des balles dans le pied, le magazine américain Vanity Fair nous offre une promenade des plus agréables aux côtés de Barack Obama. Le journaliste Michael Lewis a pu suivre le président pendant six mois, rien que ça.

Quand Barack Obama arrive à la Maison Blanche en janvier 2009, il a l’audace de se débarrasser de la porcelaine laissée par son prédécesseur. « Il y avait des assiettes ici », glisse le président, incrédule, tout en montrant une étagère au journaliste. « Et je ne suis pas un fan de vaisselle », se sent-il obligé d’ajouter.

C’est l’un de mes passages favoris. Parce que l’espace d’un instant, libre à chacun de s’imaginer un George W. Bush fan de vaisselle, lui, puis une bonne vieille baston entre Démocrates et Républicains à base de porcelaine. Et d’un coup, tout devient beaucoup plus clair sur l’état de la pensée politique, le clivage entre Républicains et Démocrates, l’utilité d’un président et l’avenir de l’Amérique.

Trêve de plaisanterie, quel que soit votre niveau d’anglais, jetez un œil au long et passionnant texte que dédie le journaliste américain Michael Lewis à Barack Obama. C’est à lire dans le magazine Vanity Fair du mois d’octobre ou en ligne, ici, et gratuitement : CLIQUEZ ICI

Plus qu’un portrait, c’est un essai : la tentative d’un journaliste réputé pour ses écrits sur la finance de cerner la psychologie du président, de le comprendre et de le décrire face à ses choix, des plus triviaux aux plus graves. Pour cela, le journaliste a disposé de six mois. A une condition : que la Maison blanche ait un droit de regard sur toutes les citations retenues.

Le résultat est passionnant pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’on a l’impression de rencontrer Barack Obama. Lewis semble fasciné par la somme de situations et d’émotions avec lesquelles doit jongler le président au cours d’une même journée. Il parle de ses doutes et de son sang-froid. Il décrit finalement un Barack Obama qui ressemble ni plus ni moins à un bon yogi, capable de gérer ses états d’âme, capable de simplicité.

Ensuite, parce que Michael Lewis construit son texte d’une manière originale, mettant en parallèle les décisions du président et l’histoire d’un jeune soldat américain qu’elles affectent directement. Pour comprendre comment Barack Obama fonctionne, le journaliste choisit en effet de se concentrer sur son rôle de commandant en chef de l’armée américaine. Lewis se focalise sur la crise libyenne, il étudie ainsi le président là où il a du pouvoir. Parce qu’à domicile, Barack Obama est comme impuissant, embarqué malgré lui dans une sorte de comédie de l’absurde entretenue par l’opposition républicaine.

Enfin, le texte de Michael Lewis est touchant grâce à son défaut (si c’en est un) : l’empathie du journaliste pour son sujet et son choix de s’en tenir essentiellement à la psychologie du personnage plutôt que de discuter de son bilan politique. Les termes du contrat devaient l’en empêcher… Mais ce n’est pas vraiment un problème. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu