Isaway
Chef d'entreprise dans le domaine de l'audiovisuel
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 nov. 2011

La goutte d’eau…

Y’a des jours, des semaines comme ça qui sont interminables, déchirantes, effarantes. Cette semaine aura marqué un point d’arrêt à ma vie de militante d’un parti politique.

Isaway
Chef d'entreprise dans le domaine de l'audiovisuel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Y’a des jours, des semaines comme ça qui sont interminables, déchirantes, effarantes. Cette semaine aura marqué un point d’arrêt à ma vie de militante d’un parti politique.

En 2008 après l’affolant Congrès de Reims j’ai quitté le PS, dégoutée par le spectacle donné..

2009, la belle histoire de la campagne Europe Ecologie, que je regarde, de loin, l’espoir renaît… au point que je m’inscris sur les listes de soutien… au point qu’en janvier 2010 après un meeting à Montreuil, je, nous (Chouchou n’est jamais bien loin), replongeons dans le bain pour les régionales.

Rencontres, belles rencontres avec des gens de la société civile, des politiques de plus longues dates, une belle énergie… un espoir !

Novembre, il y a un an, Lyon, naissance d’EELV, on y croit malgré des frictions… la belle énergie se heurte à un « joyeux bordel » qui nous semble empêcher d’avancer autant qu’on le souhaiterait… Mais on persiste.

Congrès, le premier, les motions, ce truc barbare, barbant… on ne prendra pas parti, pas envie de voir revenir les fantômes de Reims… une campagne dure, les écolos peuvent être d’une violence inouïe… on avance mais le doute s’installe… ça va pas, l’élan a disparu, les blessures s’installent.

La Primaire… la confirmation, les travers partisans sont là, Eva a de la valeur, mais elle plie, se plie à la violence politique, nous choisirons Hulot… qui ne sera pas choisi. C’est pas grave, c’est la démocratie… Ayant souffert des déchirures de la primaire socialiste de 2007 nous proposerons à Eva et son équipe de faire un petit film de quelques minutes pour en appeler à l’union, une main tendue. Le directeur de campagne est d’accord, le porte parole de la candidate aussi… dans une réponse surréaliste de son attachée de presse et d’un proche on s’entend dire « pas possible, elle n’est pas préparée »… l’appel ne sera jamais fait. Bah après tout ça peut marcher sans non ?

Mais le doute n’est plus permis, c’est mal barré…

Arrivent les évènements incroyables de cette semaine, cet accord des désaccords, cet accords de circonscriptions qui ne dit pas son nom. Hollande a déconné en acceptant un truc qui n’aurait dû se passer qu’entre les deux tours, Joly est dépassée par Duflot et Placé, sa candidature devient intenable. Elle, la femme des non compromissions, le juge de l’affaire ELF, comment peut-elle défendre un parti qui aura pactisé avec le PS qu’on accuse d’être aux ordres d’Areva ?

Je rends ma carte, je ne peux plus, la Secrétaire Nationale, présidente du groupe eelv dans la plus grande région d’Europe, Conseillère municipale de sa commune de Villeneuve Saint -Georges, déléguée à l’ARF poste créé parce qu’elle l’a réclamé… parachutée à la place d’une députée PS, une bosseuse (ils/elles ne sont pas si nombreux) lors qu’une circo l’attendait dans sa ville… Tout le monde n’a pas l’âme d’un conquérant, mais quand même… c’est trop !

Ce soir, la goutte d’eau. J’apprends que la Vice Présidente eelv à l’action sociale d’IDF a été nommée attachée parlementaire du tout nouveau sénateur eelv, Jean Vincent Placé (qui est toujours VP lui aussi, promis jusqu’en décembre il a dit)

Et de m’entendre répondre que c’est normal, que la pauvre a des fins de mois difficiles, ben oui tu te rends compte, 3000 euros net par mois, un reversement au parti, des charges, une mutuelle, un loyer… elle doit trouver un autre boulot, si possible payé avec de l’argent public, tant qu’à faire… qui me répond ça ? des éluEs, ben tiens… Et de m’entendre dire que ça met de l’eau à mon moulin des tous pourris… comment puis-je oser demander de la moralité, de la politique autrement ???

Circulez y’a rien à voir ?

Je ne circulerais pas, quitte à me retrouver seule à gueuler dans le désert… je veux pouvoir dire à mes enfants que la Politique est la plus belle chose du monde !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles