Le Tchernobyl italien: massacre de bergers et d'agneaux difformes

Un massacre silencieux: 40 civils et 23 militaires. Diagnostic: leucémie. Le suspect est maintenant devenu certitude : il s'appelle "syndrome de Quirra", du nom de la localité sarde qui abrite le polygone militaire interforces entre les collines de Perdasdefogu et le "miroir de mer" de Capo San Lorenzo.

Un massacre silencieux: 40 civils et 23 militaires. Diagnostic: leucémie. Le suspect est maintenant devenu certitude : il s'appelle "syndrome de Quirra", du nom de la localité sarde qui abrite le polygone militaire interforces entre les collines de Perdasdefogu et le "miroir de mer" de Capo San Lorenzo. Uranium appauvri, tumeurs, agneaux difformes. 65% des bergers qui vivent aux alentours de l'installation militaire ont le cancer. C'est le résultat d'une enquête conduite par les vétérinaires des Asl (Azienda sanitaria locale) de Cagliari et Lanusei, pour controler l'impact sur l'environnement et sur la santé dans la zone voisine du polygone. C'est un petit Tchernobyl italien, écrit Pino Cabras sur "Megachip" en présentant le reportage de Paolo Carta publié le 4 janvier de "L'unione Sarda".

167720_136038393123119_109601349100157_225224_1184285_a.jpg

 

Un cas terrible, un désastre militaire-environnemental qui se consume dans la terre qui accueille la plupart des exercices militaires italiens: les grands organes de presse n'ont jusqu'à présent pas voulu en parler, dit Cabras, exception (louable) faite d'une enquête de RaiNews, par ailleurs peu divulguée.
"Comme c'est souvent le cas, les écrivains ont été les premiers à mettre au jour les mensonges de gouvernements et généraux, au milieu des silences des médias et des hommes politiques apeurés". Le "syndrome de Quirra" a par exemple été raconté dans deux romans, "Perdas de fogu" signé par Massimo Carlotto en collaboration avec le collectif sarde Mama Sabot et "Le peigne sans dents" d'Eugenio Campus. "Maintenant tout le désastre émerge dans les listes d'une Asl", continue Cabras , les "complottistes", ceux qui n'acceptaient pas les vérités officielles avaient raison. Vous pouvez parier, le cas maintenant ne pourra plus être ensablé."

 

164696_136038496456442_109601349100157_225227_3737119_a.jpg

Dans presque toutes les bergeries, écrit Paolo Carta sur "L'unione Sarda", naissent des agneaux atteints de malformations et les bergers souffrent de tumeur. Les enquêtes des vétérinaires des Asl de Cagliari, sur demande du Comité d'adresse territoriale qui suit le contrôle environnemental du polygone, sont arrivés à un résultat choquant. Les données recueillies à coté de la zone militaire sont absolument hors normes. Selon la vérification des vétérinaires Giorgio Melis et Sandro Lorrai, il existe tout simplement une liaison entre les déformations congénitales génétiques des agneaux et les tumeurs qui ont frappé les bergers.


Une vraie urgence: à Quirra, presque 7 bergers sur 10 ont contracté la leucémie.

Le rapport, continue "L'unione Sarda", a été envoyé mi décembre aux responsables du comité d'enquête: il s'agit seulement d'une première rédaction du travail qui sera achevé d'ici fin janvier avec le contrôle des élevages présents dans les campagnes de Perdasdefogu . Même si pour arriver aux résultats définitifs il sera nécessaire d'attendre encore le résultat des examens de laboratoire en cours sur les ovins et sur les bovins prélevés dans les élevages, sur les vers, sur les moules et sur une partie de la flore déjà sélectionnée par les experts, une donnée est déjà aujourd'hui certaine: les relevés bergerie par bergerie ont confirmé ce que les pacifistes et les antimilitaristes réunis soutiennent depuis longtemps dans différents comités. C'est-à-dire: ce qui se passe à Quirra cest un fait absolument exceptionnel.

L'enquête des vétérinaires, (arrivée dix ans après les demandes officielles des pacifistes aux institutions), a seulement analysé les élevages. Par contre le bilan des décès pour tumeurs ajourné dans un registre par le comité pacifiste " Gettiamo le basi" ( Jetons les bases) est encore plus grave: 23 militaires et 40 civils qui cultivent, habitent ou travaillent dans les alentours de la zone militaire. Et il finit par accuser les activités du polygone interforces, même si dans leur relation les vétérinaires effectuent seulement une photographie , (inquiétante), de ce qui existe, sans se laisser aller dans l'explication scientifique des causes de tout ceci, ce qui relèvera du comité scientifique responsable de la télésurveillance environnementale.

167792_136038563123102_109601349100157_225228_8118274_a.jpg

"Dans l'attente des comparaisons officielles du contrôle du territoire qui devait se terminer en 2009 mais qui n'est pas encore fini, continue Paolo Carta, ce qui a émergé des premières comparaisons filtrées alimente le débat autour du polygone interforces et plus généralement sur les effets que produisent tous les terrains de formation de guerre sardes, ainsi que ceux de Capo Frasca et Teulada". Coupable numero un, les "poussières de guerre": nano-particules de métaux lourds, causées par des explosions aux températures élevées, accessibles seulement avec l'utilisation de projectiles enrichis. Des traces de "poussières de guerre" ont été relevées jusqu'au Baunei, beaucoup plus au nord du polygone du Saut de Quirra, comme le confirme le docteur Maria Antonietta Gatti de l'université de Modène , conseiller du ministère de la Défense dans la commission parlementaire d'enquête sur l'uranium appauvri.

Une alarme qui devient horreur: l'enquête des vétérinaires qui ont parcouru la campagne de Quirra finit par créer une équation meurtrière entre les tumeurs des éleveurs et les difformités des troupeaux: agneaux nés avec deux têtes ou six pattes ou carrément éventrés. L'enquête-choc de Quirra, rappelle encore "L'unione Sarda", semble confortée par les données recueillies dans une autre zone de la Sardaigne, pas trop éloignée: celle de Villagrande. "Dans un élevage à San Lorenzo, les vétérinaires sont venus à connaissance d'un numéro élevé d'avortements entre 1985 et 1990 et dans les derniers cinq ans sont nés cabris sans organes génitaux."

165315_136038643123094_109601349100157_225229_4331523_a.jpg

Le fils du titulaire de l'élevage, raconte le journal, est tombé malade de tumeur en février 1997 et est mort en novembre 2004. Au Tintinau, le dernier agneau né avec les yeux derrière les oreilles remonte a décembre 2009 et deux frères éleveurs qui assistaient le bétail sont morts de tumeur à distance de huit mois l'un de l'autre entre 2003 et 2004. Un troisième frère est en thérapie pour la même pathologie depuis juin dernier à Milan. Et ceux-ci sont seulement quelques détails de la relation de 43 pages signée par les vétérinaires Giorgio Mellis et Sandro Lorrai . Une nouveauté qui fait du bruit, destinée à réécrire l'histoire sanitaire du Saut de Quirra et à ouvrir des nouveaux scénarios sur les tumeurs chez les bergers.

La source: http://www.libreidee.org/2011/01/la-chernobyl-italiana-strage-di-pastori-e-agnelli-deformi/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.