Réhabilitation du théâtre « Le Trianon » : 40 ouvriers roumains qualifiés payés entre 2 et 3 €uros de l’heure.

 

 

Depuis plusieurs mois, travaillent à la réhabilitation du théâtre « Le Trianon », sis au 80 boulevard Rochechouart dans le 18ème, une quarantaine d’ouvriers roumains qualifiés et payés, effectivement, entre 2 et 3 €uros de l’heure.

 

 

Ils travaillent dans le 18ème, mangent sur place et sont logés à proximité selon celui qui veut bien se présenter comme responsable du chantier (Julien Labrousse). Leur employeur est une agence d’intérim roumaine, sise en Roumanie.

 

En fait, ils n’ont aucun employeur en France et Julien Labrousse nous dit que les salariés sont satisfaits et qu’en pratiquant ainsi cela lui permet de réaliser une économie de 900 euros par mois, par salarié (au moins deux à trois fois plus à notre avis).

 

Le contrôleur du travail ainsi que l’Ingénieur de la CRAMIF sont passés sur ce chantier.

 

Le chantier continue de tourner, piétinant au passage la législation du travail en vigueur dans ce pays, notamment en termes de temps de travail, de règles de sécurité et de rémunérations.

 

Nous ignorons pour quels motifs, mais il est clair que le représentant de l’autorité en matière de travail a souhaité rester au minimum de ses prérogatives et responsabilités en tant que garant des dispositions légales et conventionnelles.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.