Ivan Villa
Cadre - anti-nuke - CGT - Allemagne - Argentine - Mongolie
Abonné·e de Mediapart

1498 Billets

4 Éditions

Lien 18 mars 2013

Saint-Denis privatise sa piscine pour retrouver le contrôle des bassins

Ivan Villa
Cadre - anti-nuke - CGT - Allemagne - Argentine - Mongolie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://banlieue.blog.lemonde.fr/2013/03/18/saint-denis-privatise-sa-piscine-pour-retrouver-le-controle-des-bassins/

http://2doc.net/2n7nk

© 

Saint-Denis privatise sa piscine pour retrouver le contrôle des bassins

Comment reprendre le contrôle d'une piscine municipale passée sous la coupe de ses maîtres-nageurs ? C'est en cherchant désespérément une réponse à cette question que la municipalité de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a décidé de confier la gestion de sa piscine – la Baleine – à un prestataire privé à partir du 1er juillet. L'ensemble des personnels doit changer d'affectation. Une décision lourde pour un maire communiste.

Voici plus de trois ans que la ville voyait la fréquentation de la piscine baisser à la suite de dysfonctionnements nombreux et récurrents. Fermetures intempestives, absentéisme chronique, création d'une association sportive dont les bénéfices allaient dans les poches des salariés, refus de dispenser des cours de natation durant les heures d'ouverture au public, pressions sur les directeurs successifs.... certains maître-nageurs avaient mis les bassins en coupe réglée.

Échec de la reprise en main municipale

Le centre nautique avait un fonctionnement si particulier qu'il est l'une des piscines les moins accessibles au grand public : seulement 21 heures d'ouverture par semaine, contre 32 heures en moyenne pour le même type d'équipement ! C'était encore trop : pour l'année 2011, 51 fermetures inopinées liées à des absences surprise ont été dénombrées. Une grande partie du temps, les bassins étaient occupés par des associations sportives... dont celle créée par des maître-nageurs, dispensant des cours de natation payants !

Les courriers d'habitants mécontents s'accumulaient et les blogs de la ville raillaient ce bel équipement sous-utilisé et en déficit. Service des sports, public, clubs, Education nationale, particuliers... le mécontentement était unanime. La ville a tenté, à plusieurs reprises, de remettre au pas les salariés de la piscine. Notamment en commandant un audit en 2011 qui, relevant les nombreux dérèglements, envisageait si les blocages persistaient de privatiser l'espace. Rien n'y a fait : les dérives continuaient. En dix-huit mois, deux directeurs ont jeté l'éponge : l'un devant l'ampleur des blocages, l'autre après avoir reçu des menaces et vu ses pneus crevés... "Ils ont préféré fuir, reconnaît un élu. Cela ne pouvait plus durer."

Les salariés reclassés

Fin janvier, le conseil municipal vote la mort dans l'âme le passage en "délégation de service public" : en clair, pour une durée de quatre ans, la piscine sera gérée par un prestataire privé. "On a échoué à reprendre en main l'équipement", admet Fabienne Soulas, ajointe aux sports, qui souligne que la ville garde néanmoins la maîtrise des tarifs, des horaires et des travaux.

La droite et les socialistes se sont opposés à cet "abandon". "La municipalité a laissé pourrir la situation en laissant se dérouler des choses inexcusables dans un service public", dénonce de son côté Jean-Denis Gérardin, du syndicat FO des communaux de Saint-Denis. La mairie a promis qu'au bout de quatre ans, l'équipement pourrait revenir dans le giron public. Entre-temps, les onze salariés actuels auront quitté le bassin. Tous doivent être reclassés dans d'autres services.

Sylvia Zappi

la_baleine3.jpg

Piscine municipale La Baleine à Saint Denis (DR)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — États-Unis
L’écrivain Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie se trouvait sous assistance respiratoire, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York. De premiers éléments sur le profil de l’agresseur témoignent d’une admiration pour le régime iranien.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel