Ivan Villa
Cadre - anti-nuke - CGT - Allemagne - Argentine - Mongolie
Abonné·e de Mediapart

1498 Billets

4 Éditions

Billet de blog 26 oct. 2016

Le « non » au CETA est un « oui » à une Europe citoyenne !

Intervention de Philippe Lamberts, Coprésident du groupe des Verts / Ale au Parlement Européen, sur le CETA.

Ivan Villa
Cadre - anti-nuke - CGT - Allemagne - Argentine - Mongolie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Greens EFA

Le « non » au CETA est un « oui » à une Europe citoyenne !

26 octobre 2016

Strasbourg, le 26 octobre 2016

Ce matin en séance plénière, le Parlement européen débattait sur les conclusions du Conseil des 20 et 21 octobre derniers, dont le plat de résistance était le traité de libre-échange avec le Canada, le fameux CETA, dont la signature initialement prévue demain est actuellement bloquée par le refus des gouvernements wallon, bruxellois et de la Communauté française de donner délégation de signature au gouvernement fédéral.

J’ai tenu à insister sur le fait que ce « non » au CETA est en réalité un « oui » à une Europe citoyenne.

Depuis trois ans, la Commission et les gouvernements de l’UE sont restés sourds à la mobilisation citoyenne inédite contre des politiques commerciales aveugles exclusivement au service des multinationales.

Loin d’être les trouble-fêtes de l’Europe, les élus belges francophones ont rappelé à l’ordre une classe politique qui s’est détournée du bien commun. Ils sont devenus les porte-paroles de tous les citoyens qui exigent un changement de cap radical dans nos politiques commerciales. Ces élus résistent aux opérations d’intimidation inacceptables de la Commission européenne et des gouvernements européens, qui contrastent cruellement avec le silence des mêmes face aux blocages de certains États-membres, parfois bien moins peuplés que la Wallonie, quand il est question de lutter contre  l’évasion fiscale, de réguler la finance ou, pire encore, d’accueillir des réfugiés.

Il faut renégocier le CETA pour en ôter tous les dispositifs visant à cadenasser le pouvoir de nos démocraties. Cela prendra-t-il du temps ? Oui: le temps de la démocratie ! Nous avons commercé avec le Canada depuis des siècles sans le CETA, ce ne sont pas quelques mois qui changeront quoi que ce soit.

Désormais notre politique commerciale devra se soumettre aux standards sociaux, environnementaux et  sanitaires propres à toute démocratie avancée. Elle devra se fonder sur la transparence et le contrôle permanent des élus. Des conditions nécessaires pour renouer avec la confiance de nos concitoyens.

Vous pouvez visionner ci-dessous l’intégralité de mon intervention, ou en télécharger le texte.

Philippe Lamberts sur CETA

Greens EFA

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi
Journal — International
« Ils ne nous effaceront pas » : le combat des Afghanes
Être une femme en Afghanistan, c’est endurer une oppression systématique et brutale, encore plus depuis le retour au pouvoir des talibans qui, en un an, ont anéanti les droits des femmes et des fillettes. Quatre Afghanes racontent à Mediapart, face caméra, leur combat pour ne pas être effacées. Un documentaire inédit.
par Mortaza Behboudi et Rachida El Azzouzi
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat