Allemagne: production photovoltaïque record

L’Allemagne a battu samedi un record de production solaire

Alors qu'en France l'orientation énergétique à moyen terme reste encore incertaine, l'Allemagne vient de battre cette semaine un nouveau record de production d'énergie "verte" avec 22 GWh solaires injectés dans le réseau national Allemand. Le record a été battu lors des périodes d'heures creuses les 25 et 26 mai 2012 et a permis de produire environ la moitié de la demande nationale grâce à l’installation récente de nouvelles unités de production PV et un bon facteur d'ensoleillement.

L'équivalent de 20 réacteurs nucléaires de 1 GWe

Le pays s'est orienté il y a quelques années vers la production à grande échelle d'énergies renouvelables : à ce jour, l'Allemagne est à la pointe de la production d'énergie verte grâce à la mise en place d'une capacité de production PV de 8 GW sur les douze derniers mois. En fait, à elle seule, l'Allemagne produit autant d’électricité solaire que le restant du monde !

Une réduction de 40% des gaz à effets de serre en trente ans

Autre avantage : les rejets de gaz à effet de serre devraient diminuer de 40% sur la période 1990-2022, ce chiffre incluant déjà la mise en veille des 8 centrales nucléaires stoppées depuis la catastrophe de Fukushima ; 9 réacteurs sont toutefois encore en activité en Allemagne mais seront stoppés progressivement d'ici à 2022.

Des aides représentant moins de 10% du prix final du kWh

Bien sûr, ce développement massif du photovoltaïque en Allemagne ne s'est pas accompli sans un plan gouvernemental d'incitation qui a fait grimper la facture finale du consommateur d'environ 0.02 Euro par kWh (*), ce qui place le prix final aux environs de 23 centimes d'Euro par kWh, l'un des tarifs d'électricité les plus chers d'Europe avec l'Italie (24 cents) et le Danemark (25 cents / kWh).

(*) Cependant, grâce aux politiques d’efficacité énergétique, en Allemagne, un ménage consomme 25% de moins d’électricité qu’un ménage français

6a015433c24917970c016766e05abf970b-pi


Source : Reuters, 26 mai, anglais

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.