J-C SERMEUS
Abonné·e de Mediapart

52 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 nov. 2020

J-C SERMEUS
Abonné·e de Mediapart

Pas de liberté de travail, absence de responsabilité de ce travail.

Un petit commerçant indépendant a choisi la liberté de son travail. Par cette liberté, l'indépendant accepte toute une série de responsabilités et/ou de devoirs comme le remboursement d'emprunts, un loyer, des taxes, des salaires.. etc. Quand des énarques décrètent qu'il ne peut pas travailler, ils doivent admettre que les responsabilités et/ou devoirs liés à ce travail, disparaissent forcément.

J-C SERMEUS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un petit commerçant indépendant a choisi la liberté de son travail. Par cette liberté, l'indépendant accepte toute une série de responsabilités et/ou de devoirs comme le remboursement d'emprunts, un loyer, des taxes, des salaires.. etc. Quand des énarques décrètent qu'il ne peut pas travailler, ils doivent admettre que les responsabilités et/ou devoirs liés à ce travail, disparaissent forcément.

Comment une poignée d'énarques qui se cloisonnent dans un Conseil de défense, c'est à dire un comité restreint permettant de filtrer les meilleures compétences, peuvent-ils ne pas se rendre compte des conséquences de leurs décisions? C'est simple, ils se focalisent sur un objectif qui ici consiste à diminuer au maximum les contacts en laissant les besoins essentiels pouvoir se résoudre. Quand ils ont trouver leur solution, ils ont été soit incapables d'en voir les incohérences ou soit capables de le cacher. En effet quand vous empêchez un commerçant de faire son travail, sachant que cet empêchement n'est pas le résultat d'un quelconque jugement par manquements aux devoirs et responsabilités de ce commerçant, vous empêchez ce commerçant de remplir ses devoirs et responsabilités et c'est l'Etat qui doit l'assumer pleinement. La continuité de l'Etat est en cause. L'Etat, peut-il prétendre qu'il ne pourra pas le faire financièrement? Oui , l'Etat peut le décréter mais doit aussi en prendre la mesure car il permet aussi au commerçant par réciprocité de dire qu'il ne peut l'assumer, aussi. En surcroît, ces énarques, peuvent ils  organiser l'insolvabilité du citoyen?

Un autre argument tamponne mes petites méninges et qui n'est autre que la résultante de cette responsabilité du travail: en Belgique si vous louez un établissement commercial, le propriétaire est tenu de faire tout ce qi est en son pouvoir de propriétaire pour que vous puissiez jouir de ce bien commercial pour continuer votre activité (raison du bail) et ainsi vous demander de payer votre loyer. Un tribunal belge vient d'ailleurs de permettre à un commerçant de ne pas devoir payer son loyer pour cette raison! Il incombe au propriétaire de réclamer le loyer à l'Etat.

Une autre petite bêtise nait dans ma petite tête de con de belge: si ces mesures ne sont pas bien acceptées, en dehors de ce qui est mentionné plus haut, je me dis que si les mesures de confinement étaient établies démocratiquement , c'est à dire, au travers du débat des élus de l'Assemblée nationale, elles auraient plus d'acceptation et probablement qu'un élu local aurait soulevé la question de la liberté de travail et des  responsabilités de ce travail. Et c'est cette petite bêtise qui me titillent les synapses qui me dit que c'est pour cela que cela doit passer par un Conseil de défense. Ces gens vivent entre énarques mais le petit commerçant ne vit pas dans un cercle d'ingénieurs éminents, de hauts magistrats pour faire vivre leur famille et payer les salaires d'autres familles.

En résumé, le petit commerçant n'a pas à payer son loyer, n'a pas à payer les taxes, les lois sociales... tout le bastringue de frais fixes ou non fixes liés à son activité pour cette période. Alors que dire des salaires payés par l'Etat pour ceux qui ne peuvent travailler? Ce n'est pas un service rendu au petit commerçant car mettre au chômage tout ce petit monde coûtera plus cher à l'Etat! Faire une économie en disant qu'on fait gagner de l'argent à celui qui paie, sachant qu'il n'aurait pas à payer des lois sociales, c'est gonflé ou alors c'est de l'antigel à l'entrée de l'hiver pour cerveau liquide. Depuis que votre "grand" De Gaulle a dit que les français étaient des veaux, on vous trait sans pis.

Cela urge les Panurge et courage!

NB:

Juste une petite question à votre prêt-scie-dents: comment pouvez envoyer un écrivain au Panthéon et dans le discours dire que "la culture est essentiel à la vie en France" et considérer le libraire comme non essentiel? J'attends une réponse ou je me pince? Sinon je vos envoie un bidon d'antigel.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Europe
« La droite fasciste n’a jamais disparu de la société italienne »
L’historienne Stéfanie Prezioso explique ce qui a rendu probable l’accès d’une post-fasciste à la tête du gouvernement italien. De Berlusconi en « docteur Frankenstein » au confusionnisme propagé par le Mouvement Cinq Étoiles, en passant par le drame des gauches, elle revient sur plusieurs décennies qui ont préparé le pire.
par Fabien Escalona
Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB