J-C SERMEUS
Abonné·e de Mediapart

52 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2020

J-C SERMEUS
Abonné·e de Mediapart

Le vaccin contre la grippe, les nouveaux vaccins contre le COVID-19, que penser?

Il est exigé une efficacité de 60 à 70% des vaccins contre la grippe. Les nouveaux vaccins contre le COVID-19 présentent des chiffres de l'ordre de 90% qui doivent encore être confirmés mais que veulent dire ces chiffres. De quelle efficacité parle-t-on?

J-C SERMEUS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Commençons par nos vaccins qui viennent chaque année pour lutter contre la grippe. Pour qu'ils soient acceptés on exige une efficacité de 60 à 70% pour une raison simple, si vous avez ce % de gens pour qui la grippe ne peut faire des ravages vous savez que l'épidémie sera maîtrisée. Quand vous avez un nouveau vaccin vous devez tester cette efficacité et ses effets secondaires sur un nombre très importants de patients mais comme il est nouveau vous n'allez pas le tester sur des patients avec des pathologies chroniques à risques puisque vous ne savez encore rien sur les effets secondaires du vaccin. C'est rarement le cas des personnes âgées à risques qu'on va justement vacciner. C'est déjà la première chose à savoir. De plus l'efficacité diminue chez les personnes âgées. Donc que se passe-t-il dans la réalité? Ces vaccins pour la grippe dans son usage en population sont efficaces à 50% ( les données ne manquent pas). Donc si je suis âgé et que je prends un vaccin j'ai une chance sur deux de ne pas avoir la grippe et j'ai une chance sur deux de l'avoir. 😮 Je n'ai jamais vu un catholique me dire que Dieu s'appelle Bouddha, et je n'ai jamais vu un épidémiologiste ou infectiologue dire qu'il ne faut pas se faire vacciner contre la grippe à mon âge, il me dira que j'ai une chance sur deux de ne pas l'avoir et que ce serait con que je l'aie. Il ne va pas me dire que j'ai autant de chances de ne pas l'avoir que de l'avoir!

Mais que penser sur ces supers nouveaux vaccins qui nous donne des 90% d'efficacité. Ce n'est pas 90% de patients qui ne seront pas contaminés, ce n'est pas 90% de patients qui n'auront pas la COVID c'est en fait 90% de patients contaminés qui n'auront pas les complications graves de la COVID! Quand on sait qu'en première vague , il y avait 85% de patients qui n'ont pas fait de complications graves nous devons admettre que ces nouveaux vaccins vont diminuer à 10% les patients ayant eu le COVID (!)  avec des complications au lieu de 15% sans traitement mais aussi ajoutons que dans les études sur ces nouveaux vaccins on a soigneusement évité des patients avec des pathologies chroniques pouvant mal réagir avec un vaccin inconnu et ce qui n'est pas le cas de beaucoup de patients face aux médecins. En fait , ces vaccins nous disent que les complications sérieuses sont passées de 15% à 10% cad une diminution de 33,3% de patients avec complications sérieuses de la COVID mais en fait un bénéfice pour 5% de tous les patients vaccinés? J'ai l'impression d'entendre les critiques contre Raoult! Jusqu'où va diminuer ce % quand les vaccinés auront des âges avancés, des pathologies concomitantes? En plusieurs jours, j'ai entendu une volée d'infectiologues et d'épidémiologistes me vanter ces 90% mais deux seuls on subtilement précisé que l'efficacité parle des complications de la COVID, un seul a dit que cela ne pécise pas si les vaccinés n'auront pas la COVID, s'il ne sont pas contaminants! Oufti l'HCQ que certain traite de placebo, coûte moins cher.

Je suis un adepte de l'efficacité de certaines molécules, de certains vaccins mais pas adepte de ce qui est souvent proposé dans leurs usages. Bien souvent pour des molécules réellement efficaces 20% des patients ne sont pas traités quand ils devraient l'être et 20% de ceux qui sont traités , ne devraient pas l'être. Pour les vaccins de la grippe, en ce qui concerne une politique nationale de santé je me pose beaucoup de questions, pas pour la rougeole, la variole, rage...etc mais pour la grippe c'est réellement un question mark et pour moi c'est une gestion médecin généraliste avec le patient et pas une règle générale. Il faut arrêter d'ordonner de manière générale, une ordonnance n'est pas un ordre sinon on en arrive effectivement à avoir des comportements de militaires, de hiérarchie avec l'absence d'individualité du patient: l'art de la médecine.

Wait and see, but...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Europe
« La droite fasciste n’a jamais disparu de la société italienne »
L’historienne Stéfanie Prezioso explique ce qui a rendu probable l’accès d’une post-fasciste à la tête du gouvernement italien. De Berlusconi en « docteur Frankenstein » au confusionnisme propagé par le Mouvement Cinq Étoiles, en passant par le drame des gauches, elle revient sur plusieurs décennies qui ont préparé le pire.
par Fabien Escalona
Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez