Vue de Belgique, la raie forme des gaulois.

Il semble que ce Président et ce gouvernement ont soit une raie dans le vinyle sur le couplet des injures, soit vous communiquent que si vous ne voulez pas être les français dont ils parlent, il faudra voter pour eux.

J'ai difficile à comprendre que le peuple qui s'est soulevé quand on lui a conseillé de manger de la brioche quand il avait faim, se laisse insulter de gaulois râleur, fainéant, incapable de traverser une rue pour sortir du chômage, se laisse insulter de belge cool: peuple qui boit de la bière et mange ses frites avec les doigts.

Mais où sont les chouans, les Victor Hugo, les bretons, qu'avez-vous fait d'Astérix?

Quand j'entends certains parmi vous, pleurnicher parce qu'un gréviste ne fait pas son boulot ( c'est quoi un gréviste?), je propose à ces gens de refuser les congés payés, les WE et la sécurité sociale ce qui va largement renflouer les caisses de la sécurité sociale. Dans mon pays où l'on mange les frites avec les doigts en buvant de la bière, ils ont essayé la retraite à points et ils ont baissé leur culotte devant les poings levés. Ces français qui s'agglutinent comme des globules rouges sur le bord des quais en espérant que la grève fonctionne, finissent par râler contre les grévistes qui ne font pas leur boulot ! Ce n'est pas étonnant qu'avec ce comportement ont puisse vous vendre la retraite à points et qu'avec un cerveau fonctionnant de la sorte, la retraite à points vous sera proposée avec des points Artis à collectionner dans un carnet. Je propose à tous ceux qui râlent sur la grève, d'abandonner leur droit à la sécurité sociale gagnée avec les grèves, car cela va renflouer les caisses. Je propose à tous les râleurs de ne pas s'agglutiner sur les quais et de faire grève à la maison, c'est plus cool et ce sera court.

Alors cher Monsieur Darmanin, les belges boivent de la bière, mangent les frites avec les doigts dans un sachet mais nous avons, tout de même, toutes nos frites dans le même sachet, nous, et à votre place, je tournerai sept fois ma langue avant de parler à vos électeurs et je suppose que vous devinez ce que vous disent les belges, mangeurs de frites en rotant la mousse de bière.

Courage ami(e)s et faites une bonne révolte ( une fois cool).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.