Qui va oser le dire: insurrection

De mon petit pays , je suis tous vos événements. Qui en France va avoir le courage d'appeler à l'insurrection. L'insurrection est considéré comme un droit mais aussi un devoir quand les représentants du peuple ne font pas ce que le peuple demande.

De mon petit pays , je suis tous vos événements. Qui en France va avoir le courage d'appeler à l'insurrection. L'insurrection est considéré comme un droit mais aussi un devoir quand les représentants du peuple ne font pas ce que le peuple demande. Le Droit international impose l'insurrection quand le peuple veut changer d'Etat. Arrêtez de croire que l'insurrection est punissable. Aujourd'hui, la Vième République , fonctionnant dans sa "plénitude" ne permet pas au peuple de se faire entendre. Vous avez le droit de penser, de dire mais surtout de baisser la tête.Tirez en les conclusions.

Je suis à l'instant en train d'écouter Bachelot sur LCI qui nous sort un sondage qui montrerait que 55% des français sont pour une nouvelle manifestation ce samedi, quand 77% soutiennent les gilets jaunes. Cette situation, avec le dernier discours de Macron, est clairement une situation pré-insurrectionnelle installée par Macron, souhaitée par Macron. Il parie sur le plus faible pourcentage des français (55%) qui soutiennent la manifestation de ce prochain samedi. Alors, allez devant la grille de l'Elysée, lui dire que la prochaine fois vous passerez la grille. Je ne parle pas de violence mais d'un avertissement sérieux. Si on vous empêche par la force, soyez fermes. Macron est un tigre de papier , un mauvais joueur de poker, un gamin qui ne sait pas ce qu'est une bonne claque. Quand je suis devenu père, il y a très longtemps, mon père m'a dit: " Si par malheur tu donnais une gifle à ton enfant, demande-toi s'il ne te réclamait pas une caresse forte, par manque d'attention".

Quand Alain Duhamel nous explique qu'il est normal et démocratique que Macron ne plie pas tout de suite, je pense que ce Monsieur fait partie d'un genre dépassé: ceux qui pensent que le Président de la France peut jouer avec l'aspiration du peuple. Ce Monsieur nous parle d'une crise de scepticisme des français qui a existé sous Chirac, sous Sarkosy, sous Hollande et sous Macron. Je pense qu'il va voir que scepticisme et ras le bol ne sont pas synonymes. Duhamel nous dit que Macron a bien fait de ne rien proposer, qu'il doit d'abord attendre que la tension tombe pour faire des propositions afin ne pas brûler des cartouches. Vous avez raison Monsieur Duhamel, Macron charge des cartouches dans son barillet… Vous en verrez les conséquences et je ne crois pas que cela va faire tomber la tension.

Il n'y aura qu'une solution: augmentation importante du pouvoir d'achat pour toutes et tous. Aux élus de trouver comment faire, ils ont demandé pour faire ce que le peuple demande, il va falloir le faire. D'habitude, ils proposent des solutions au peuple, aujourd'hui c'est le peuple qui dit ce qu'ils vont faire, sinon ils vont dégager et je ne pense pas qu'en France il faudra attendre des élections.

Bon allez la France et n'oubliez pas qu'en Belgique çà pète aussi...

Si Mr Macron pense que j'incite à l'insurrection, je lui dit "oui" et j'en ai le droit. S'il pense que non, il sait où me trouver.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.