J-Y Lucas
Administrateur à ANTICOR
Abonné·e de Mediapart

37 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 avr. 2018

Une Maison des Lanceurs d'Alerte : rêve ou utopie ?

Si, malgré quelques avancées, les derniers textes de lois dits Sapin 2 n'ont pas été vraiment à la hauteur des enjeux, celui sur le secret des affaires, qui a été adopté depuis et validé par le Conseil Constitutionnel, s’affiche comme une arme de dissuasion massive contre tout citoyen qui s’aventurerait à rendre publiques des informations d’intérêt général. MAJ le 10/08/2018.

J-Y Lucas
Administrateur à ANTICOR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Si, malgré quelques avancées, les derniers textes de lois dits Sapin 2 n'ont pas été vraiment à la hauteur des enjeux, celui sur le secret des affaires, qui sera adopté sans aucun doute au Parlement (depuis adopté et validé par le Conseil Constitutionnel), s’affiche comme une arme de dissuasion massive contre tout citoyen qui s’aventurerait à rendre publiques des informations d’intérêt général telles que par ex. le Mediator, Luxleaks ou les PanamaPapers. Quel signal négatif donné par l’Etat à la société civile et donc aux potentiels futurs lanceurs d’alerte ! 

Pour que l’intérêt général prime sur les intérêts financiers et politique, l’Alerte doit être d’utilité publique et rien ne doit permettre d’en freiner la manifestation.

Alors, depuis quelques temps déjà, un petit groupe d’une vingtaine d’ONG, dont l'association ANTICOR, planche sur un projet de création d’une Maison des Lanceurs d’Alerte, sous la forme d’une association, qui aura pignon sur rue (pourquoi pas d'ailleurs par l’affectation d’un bien mal acquis, comme cela se passe en Italie).

Ce projet est à présent bien avancé : les statuts sont pratiquement terminés, les formes de financement sont en cours de discussion.

Quelles seront les missions de la MLA ? En amont et en aval, le lanceur d’alerte :

  • Sera accompagné juridiquement, procéduralement, psychologiquement, financièrement ;
  • Il aura un accompagnement vis-à-vis des médias/pour l’aider dans sa communication ;
  • Il sera aidé dans sa reconstruction/sa réinsertion ;

Nous espérons bien voir s’ouvrir bientôt la Maison des Lanceurs d’Alerte en marquant ce jour par un événement médiatisé qui pourra être répété chaque année.

Imaginez si les Snowden, Assange, Deltour, Gibaud, Martinelli, Boussié et bien d'autres si libres et courageux, avaient eu un abri de secours, ils auraient été moins seuls, soutenus dans leurs difficultés, les procès sans fins et aidés dans leurs propres réinsertions.

Face à cela, c’est à nous, la société civile, les associations de prendre les choses en main afin que la crainte et la peur soient dépassées pour soutenir et défendre tout lanceur d’alerte qui en aura besoin. C'est une question de solidarité.

Si l’idéal est un rêve, l’utopie est un projet.

Je vous invite donc à suivre l’évolution de ce projet, d’en parler autour de vous. Nous sommes tous potentiellement des lanceurs d'alerte. Il faut répondre présent pour qui en aura besoin demain.

Je terminerai en citant Nelson Mandela : < J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre >.

 Merci à toutes et tous et vive les lanceurs d’alerte.

(Intervention de J-Y Lucas lors de "la journée de l'alerte citoyenne" organisée le 12 avril 2018 à Bastia par l'AFC-Umani et dont Anticor était participante).

Mise à jour le 10 août 2018.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — International
À travers le monde, des armes « made in France » répriment et tuent
À la veille de la tournée dans le Golfe du président français Emmanuel Macron, du 3 au 4 décembre, les preuves s’accumulent sans émouvoir, au sommet de l’État. Des armes « made in France » participent à la répression politique dans plusieurs pays, au meurtre de civils dans les pires conflits de la planète, au mépris des valeurs et des engagements internationaux de Paris.
par Rachida El Azzouzi
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes, qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah
Journal — Économie
Leroy Merlin, des bénéfices records et des salariés en lutte pour 80 euros
Depuis le 17 novembre, une cinquantaine de salariés de Leroy Merlin bloquent l’entrepôt de Valence, dans le cadre d’une grève inédite sur plusieurs sites de l’enseigne de bricolage. Salariés des magasins et des entrepôts réclament des augmentations et un meilleur partage des bénéfices.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement