J-Y Lucas
Administrateur à la Maison des Lanceurs d'Alerte
Abonné·e de Mediapart

38 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 avr. 2018

J-Y Lucas
Administrateur à la Maison des Lanceurs d'Alerte
Abonné·e de Mediapart

Une Maison des Lanceurs d'Alerte : rêve ou utopie ?

Si, malgré quelques avancées, les derniers textes de lois dits Sapin 2 n'ont pas été vraiment à la hauteur des enjeux, celui sur le secret des affaires, qui a été adopté depuis et validé par le Conseil Constitutionnel, s’affiche comme une arme de dissuasion massive contre tout citoyen qui s’aventurerait à rendre publiques des informations d’intérêt général. MAJ le 10/08/2018.

J-Y Lucas
Administrateur à la Maison des Lanceurs d'Alerte
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Si, malgré quelques avancées, les derniers textes de lois dits Sapin 2 n'ont pas été vraiment à la hauteur des enjeux, celui sur le secret des affaires, qui sera adopté sans aucun doute au Parlement (depuis adopté et validé par le Conseil Constitutionnel), s’affiche comme une arme de dissuasion massive contre tout citoyen qui s’aventurerait à rendre publiques des informations d’intérêt général telles que par ex. le Mediator, Luxleaks ou les PanamaPapers. Quel signal négatif donné par l’Etat à la société civile et donc aux potentiels futurs lanceurs d’alerte ! 

Pour que l’intérêt général prime sur les intérêts financiers et politique, l’Alerte doit être d’utilité publique et rien ne doit permettre d’en freiner la manifestation.

Alors, depuis quelques temps déjà, un petit groupe d’une vingtaine d’ONG, dont l'association ANTICOR, planche sur un projet de création d’une Maison des Lanceurs d’Alerte, sous la forme d’une association, qui aura pignon sur rue (pourquoi pas d'ailleurs par l’affectation d’un bien mal acquis, comme cela se passe en Italie).

Ce projet est à présent bien avancé : les statuts sont pratiquement terminés, les formes de financement sont en cours de discussion.

Quelles seront les missions de la MLA ? En amont et en aval, le lanceur d’alerte :

  • Sera accompagné juridiquement, procéduralement, psychologiquement, financièrement ;
  • Il aura un accompagnement vis-à-vis des médias/pour l’aider dans sa communication ;
  • Il sera aidé dans sa reconstruction/sa réinsertion ;

Nous espérons bien voir s’ouvrir bientôt la Maison des Lanceurs d’Alerte en marquant ce jour par un événement médiatisé qui pourra être répété chaque année.

Imaginez si les Snowden, Assange, Deltour, Gibaud, Martinelli, Boussié et bien d'autres si libres et courageux, avaient eu un abri de secours, ils auraient été moins seuls, soutenus dans leurs difficultés, les procès sans fins et aidés dans leurs propres réinsertions.

Face à cela, c’est à nous, la société civile, les associations de prendre les choses en main afin que la crainte et la peur soient dépassées pour soutenir et défendre tout lanceur d’alerte qui en aura besoin. C'est une question de solidarité.

Si l’idéal est un rêve, l’utopie est un projet.

Je vous invite donc à suivre l’évolution de ce projet, d’en parler autour de vous. Nous sommes tous potentiellement des lanceurs d'alerte. Il faut répondre présent pour qui en aura besoin demain.

Je terminerai en citant Nelson Mandela : < J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre >.

 Merci à toutes et tous et vive les lanceurs d’alerte.

(Intervention de J-Y Lucas lors de "la journée de l'alerte citoyenne" organisée le 12 avril 2018 à Bastia par l'AFC-Umani et dont Anticor était participante).

Mise à jour le 10 août 2018.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal — Gauche(s)
Au-delà de l’affaire Bayou, la vague écoféministe secoue les Verts
Les écologistes réunis en conseil fédéral ont pris date pour leur prochain congrès sur fond de sidération face à l’affaire Bayou. Plus profondément, la place du courant écoféministe incarné par Sandrine Rousseau bouleverse les habitudes du parti.
par Mathieu Dejean
Journal
Damien Abad à l’Assemblée : un retour en toute impunité
Alors qu’ils ont poussé des hauts cris à propos de l’affaire Quatennens, les députés de Renaissance affirment n’avoir aucun mal à accueillir l’ancien ministre des solidarités au Palais-Bourbon, malgré les accusations de viol ou de tentative de viol qui le visent. Une question, disent-ils, de « présomption d’innocence ».
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — International
Lula en tête, Bolsonaro résiste
Si Lula rassemble 48,4 % des voix au premier tour, Bolsonaro crée la surprise en dépassant les 43 %. La vigueur de l’extrême droite se retrouve aux élections législatives et des gouverneurs locaux qui se déroulaient aussi dimanche. Le mois de campagne qui reste s’annonce tendu.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan