COURIR A HONFLEUR !

A la manière d'un condamné (de la COVID ou à la chaise électrique) contemplant l'horizon de ses derniers instants, je jette vers le ciel d'Aubrac un regard intense et prolongé.

Regard étonné, car je n'aurais jamais cru pouvoir savourer, de mon existence, cette immense toile pourpre et indigo, pastel et aquarelle, débarrassée de ces souillures ocres, flagellant de ces vapeurs carbonées, l'immensité virginale. Décidément ces confinements, ces mesures sanitaires, ces barrières auront certes déprimés les artistes et leur public, mais qu'est-ce que qu'elle aura fait du bien aux humbles contemplateurs !

Regard désabusé bien sûr, car nous les imaginons bien dans leurs starting-blocks tous ces gens qui n'en peuvent plus de rester chez eux, de marcher à pied et de laisser battre le cœur de l'humanité au rythme de la tranquillité, la sagesse et une frugalité bien venue.

Je les redoute, se ruant sur tous les aéroports avec cette avidité, cette frénésie de voyager, de "faire la Thaïlande" ou de "faire la Grèce" comme si la Thaïlande ou la Grèce les attendait pour se refaire. Qu'ils soient rassurés en tout cas, les avionneurs sont eux aussi prêts à nous en faire péter dans tous les sens des barils de kérosène, jusqu'à la déraison.

Air France que les libéraux ont voulu de toute force privatiser pour gaver un peu plus toujours les mêmes, ne saurait se satisfaire des dix petits milliards (qu'est-ce que c'est dix milliard de nos jours ?) que leur a octroyé le père Macron, tellement prévenant avec ceux qui ont déjà tout.
Alors la vol compagnie va nous ouvrir vingt-deux lignes aériennes supplémentaires ! Et ce juste au moment où le parlement à fait semblant d'adopter l'une des lois "climat" destinée à freiner l'avion et à préférer le train. C'est bien parti ! D'ailleurs avec cette décision prise en accord avec les  gouvernants, il n'est pas compliqué de déceler une pure provocation lorsqu'on lit que de nouvelles lignes seront ouvertes vers Caen, Brest, Lyon et la Corse notamment.

Le secteur du tourisme est évidemment le plus bruyant lorsqu'il s'agit de pleurnicher. Et c'en est bien indécent. Car contrairement à la culture où les gens veulent seulement travailler pour manger, créer pour faire partager de l'art, de la connaissance, des émotions, le tourisme est une seule et monstrueuse caisse enregistreuse. Les maillots de bain, les lotion anti-moustique, les bâtons de marche, les fritures du golfe, ne sont guidés par aucune passion, aucune altérité non plus, il s'agit de se remplir les poches et une fois la saison passée, d'aller buller sur son matelas d'oseille.

Je ne vois rien qui, la dedans, fasse sens et société. Mais peut-être m'abuse-je ! Dans la même veine, le même filon j'ai aussi trouvé le magasine Géo. Sur papier glacé, je le trouvais tout de même de bonne tenue. Quelques beaux reportages et surtout des photos ! Depuis qu'il a rejoint la toile, voilà qu'il s'étale et se disqualifie dans de l'info facile et démagogique. Façon Voici, Gala, Closer. Même niveau qu'amstramgram et fessebouc ! J'ai donc découvert - imaginez ma stupéfaction et l'effondrement consubstantiel ! - que la destination rêvée des Français était Dubaï ! Et ma répartie immédiate : mais qu'est-ce qu'il peuvent bien vouloir aller foutre à Dubaï ? Là je vous dois la vérité ce n'était pas une "info" Géo.

Mais c'est bien dans ses pages web que j'ai lu les trente petite villes françaises préférées pour les vacances de nos compatriotes. Alors accrochez-vous, le premier c'est Honfleur ! Et pourquoi pas Dieppe tant qu'ils y sont ! J'sais pas si vous avez déjà mis les pieds en Honfleur, mais lorsque vous avez arpenté trois fois le port en U, vous vous demandez bien par où c'est la sortie ? Alors un séjour !!! C'est d'ailleurs ce qu'a chanté Salvador : " Mourir à Honfleur !" et comme il est gentil il n'a pas rajouté... d'ennui. Enfin ce qui est drôle aussi c'est que Saint-Tropez, qui y ressemble pas mal - avec le beau temps, la jovialité et la l'arrière-pays en prime -, se situe à l'opposé... bon trentième. Ils ont bien changé les français !

Mais enfin le confinement a quand même dû leur taper fort sur le système. Car en 17e position ils ont choisi Provins. Vous iriez-vous en vacances à Provins ? Là, contrairement à Honfleur, même pas pour mourir ! Vous voulez mieux ? J'ai mieux ! Dans les trente toujours il y a, je vous le donne en mille... Verdun ! Plus fort ? Oui plus fort, j'ai aussi Oradour-sur-glane. Bon là je sais bien vous ne me croyez plus ! Il ne me reste plus qu'à vous renvoyer vers le lien et on en reparle
(https://www.geo.fr/voyage/top-3o-des-petites-villes-francaises-les-plus-prisees-en-2021-204410 )

Voilà les amis c'est comme ça. L'important c'est qu'il n'y ait pas Nasbinals dans cette fichue liste. Et que cette année ils filent tous, comme au bon vieux temps, vers la Costa Brava... et Honfleur. Au fait j'ai oublié, dans la lise magique il y a aussi Lourdes. C'est une idée ça ! Dès fois qu'ils en reviendraient moins cons.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.