ET L'AUTRE, AVEC SON POUVOIR D'ACHAT !

Et voilà Peltier qui sort du bois afin d'étayer la candidature Bertrand. Avec un programme brillant que Macron pourrait ne pas renier. Augmenter tous les salaires de 20 % pour booster la consommation. Consommer voilà bien la priorité au moment où la planète suffoque ! Et pour financer ce coup de pouce à l'achat du dernier iPhone, pas d'impôt. Non. Moins de service public. Encore !

Je sais qu'il y a des amis de droite qui me lisent, c'est très gentil à vous. Peut-être même des soutiens de Marine Le Pen et c'est sympa aussi. Je n'ai pas à l'égard de ces "égarés" plus de ressentiment que pour ceux de Macron. Bien au contraire. Il y a dans l'électorat du RN quasiment autant d'ancien électeurs de gauche que de vrais extrémistes de droite. Ce sont les ouvriers, les premiers de corvée, les classes populaires à qui les socialistes (et aussi les communistes qui se sont malencontreusement alliés à Mitterrand) ont tourné le dos. Donc en résumé je ne peux pas plus saquer les populistes nationalistes que les libéraux mondialistes, je ne voterai jamais pour eux et...  je vous remercie d'être là quand même !

Cela démontre que même un électeur de Me Collard est capable de comprendre et de sourire, que l'humour est universel et cela redonne du sens à la candidature de Coluche en 1981. Cela crédibilise aussi celle de Bigard en 2022 ! (non, je déconne). Mais un Jean Castex après tout, pourquoi pas ! Il a le choix entre l’Élysée et le cirque Bouglione. L'humour toujours ! - comme le clamait Johnny - y a que ça de vrai...

Alors au fait, vous qui êtes de droite, vous le connaissez, vous, ce Guillaume Peltier ? Jamais entendu parler. Mais attention, c'est pas le premier qui sort du bois sans que l'on sache qu'est-ce qu'il y foutait. Et pour le coup, vous mesdames qui trouviez Macron mignon (!), là je vous assure, celui-ci me semble plus giron. Enfin question de goût. Ce qui est sûr c'est que question ratiches, ça doit être aiguisé pareil. Mais calmez-vous, il n'est pas encore candidat. Le sien, cette fois c'est Xavier Bertrand... Vous le connaissez Bertrand ? Oui, mais à peine alors, c'est un doucereux, un coquin, fin navigateur. Fin, on verra ... à la fin. Donc Pelletier il est quand même temps qu'il émerge comme grand comique de l’État, parce qu'il a du potentiel. Interview dans Sud-Ouest. Journal sérieux. Déliquescent comme toute la presse écrite, mais sérieux. Et alors Pelletier, Guillaume de son prénom conquérant, on sent tout de suite qu'il a bien mesuré les effets et les enjeux de la pandémie sur la suite des réjouissances.

Le constat que nous faisons tous - même si vous restez tout de même nombreux à marcher à droite ! - c'est qu'il faut vraiment calmer le jeu des dépenses et des extravagances. Des augmentations de l'homme et des capitaux. Si l'on veut encore voyager loin - enfin surtout nos enfants et leurs petits - faut ménager la monture et la planète. Laisser les avions au sol, les voitures au garage et sortir vélos, croquenots (et croque-notes si l'on veut marcher en musique). Ben lui non, il voit pas les choses comme ça. Il propose au contraire de gonfler tous les salaires de 20 % ! Pas ceux des gens qui triment pour trois fois rien dans les usines, les mines et les établissements de santé. Enfin si ! Mais 20 % de pas grand chose cela fera bien peu ! Mais celui qui palpe déjà 2000 et son conjoint pareil, là c'est le jackpot !

Quand j'entends ça j'ai le réflexe d'examiner ma situation. Tous les mois avec mon épouse, 2600 euros nous tombent du ciel. 1300 X 2, c'est le revenu des humbles. Mais franchement ça va ! Tenez, à midi on s'est fait une escalope de veau aux champignons. Je vous assure qu'on n'avait plus de place pour le fromage. Mercredi, on ira faire les courses à Auchan et nous ne souffrirons pas davantage de la faim jusqu'à la fin du mois. Certains d'entre vous (surtout les mêmes) penseront que ce n'est toute de même pas Byzance. Certes, mais ce n'est pas non plus Istanbul où la moitié de la population crève de faim.

D'après-vous, il veut en venir où le Pelletier là avec son pognon supplémentaire promis à ceux qui n'en ont guère besoin alors que ce qui importe, c'est de sortir de la merde les 20 % de français et les 80 % de la planète qui n'ont rien ou presque ? Probablement draguer cette classe moyenne ( je préférerais la qualifier de médiocre) prête à tout pour gagner plus et consommer. Se gaver de 5 G, de téléphone portable et de jeux à la con, de programmes télés, de voyage en avion, de bagnole et de fringues. Voilà la France qu'ils veulent. Celle qui a tout compris du dérèglement climatique et des migrations de population. Le programme de Pelletier c'est : pas durable et moins encore solidaire.

Et bien sûr, vous l'aviez subodoré, j'ai gardé le meilleur pour la fin. Comment il va le financer son coup de pouce aux gentils électeurs  le champion de la croissance ? Ah non pas par l'impôt, ça va pas non ? L'impôt c'est solidaire et ça défrise les riches. Non on va donner à ceux qui n'en n'ont pas besoin en économisant sur le service public. Vous savez tous ces fainéants de l'éducation et de l'hôpital. Car ce sont eux les galeux, les covidés, qui profitent du fonctionnariat alors qu'ils seraient si bien dans le privé ! Et pour se soigner, les pauvres n'auraient qu'à se payer le dépassement d'honoraires dans les cliniques. Comme les riches ! c'est pas de la bonne égalité, ça ! 

Donc renseignement pris, le frénétique de croissance, de profit et de consommation, celui qui veut tordre le cou au public, c'est pour Xavier Bertrand qu'il déroule ce charmant programme. Voilà ! c'est tout ce qu'on nous propose. Un autre Macron en moins arrogant peut être, mais tout aussi redoutable par sa façon de concevoir la société.




Et n'oubliez pas de signer ça si ce n'est déjà fait. C'est essentiel.
https://www.mesopinions.com/petition/sante/covid-stop-arrete/118876/actualite/18868

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.