Jaco 48
Retraité journaliste - Toujours blogueur et encore debout
Abonné·e de Mediapart

253 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 oct. 2021

VIVE LE PASSE JUPITER !

A l'Assemblée, toujours en marche et en godillots, on fait semblant de débattre de l'opportunité de prolonger le passe sanitaire jusqu'à l'été. Alors même qu'on ignore tout de l'évolution, voire la disparition du virus. Comme dans les églises, il y a bien peu de croyants dans cette histoire. Mais tout le monde suit puisque le maître tient son gadget inquisiteur.

Jaco 48
Retraité journaliste - Toujours blogueur et encore debout
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je ne suis pas heureux de ce que les enfants de la guerre et notamment de la Résistance, les ados de 68 sont devenus. Pas heureux et pas fier, même si le mot fierté chez moi prend le plus souvent un accent péjoratif. Avant, mais ce n'est pas si vieux, lorsqu'une loi, un acte, parfois même une parole ne nous convenait pas, nous étions dans la rue. Pas quelques milliers, mais dix, cent fois plus. On ne compte plus les temporisations, voire même les rétractations qui honoraient aussi bien les militants de la rue que les gouvernants. Au nom d'un rapport de force nécessaire et d'un fonctionnement rassurant de la démocratie. 

Après être passé sous le laminoir des espoirs de la gauche qu'incarnait non sans cynisme François Hollande, le mouvement contestataire qui animait un certain nombre d'entre nous, mais aussi un peu de chacun d'entre nous, s'est anémié, voire nécrosé en à peine plus de quatre ans. Et c'est là que, même s'il n'y a de notre part aucune manière de respect à l'égard de Saint-Emmanuel-les-mains-jointes, il faut lui reconnaître cette exceptionnelle emprise sur l'inconscient collectif, cette séance d'hypnose - d'autres parleraient de lobotomisation, mais enfin restons à l'hypnose -, ou chacun en se réveillant devient tendre comme un mouton ou placide comme un vieux chat castré aux pieds de sa mémère. En sorte que derrière celui qui se démultiplie, des hôpitaux au stade de foot en passant par les quartiers nord et à qui l'on caresserait bien la houppette tel l'enfant de cœur, se dissimule un manipulateur luciférien d'un nouvel ordre. Aussi rusé et doucereux que prodigieusement venimeux.

 La pandémie mondiale récupérée en affaire d'état aura permis à l'autocrate jupitérien de tester son potentiel totalitaire. Comme pour les gilets jaunes - avec la répression en moins -, il s'est assis en se dandinant pour mieux l'écraser, sur l'immense mouvement de grogne justifié par l'imposition du passe sanitaire. D'abord en minimisant les chiffres, puis en se jouant de la diversité du mouvement pour mieux le décrédibiliser. Le mépriser. Si bien qu'au lieu de l'entendre et de le considérer il le laissa s'étouffer dans sa colère. Préférant laisser s'accumuler depuis trois ans les frustrations, les rancœurs, tout ce qui nourrit le ferment de la haine.

 Ah ! quel beau président, s'esbaudissent tous ceux qui pensent que montrer son passe et sa servilité, porter des masques et se faire trouer la peau deux, trois et pourquoi pas dix fois (?) relève de la bonne citoyenneté. Je ne vois à cette subordination des consciences et de l'esprit de résistance, que le dénominateur commun de peurs absurdes et maladives, de l'exaltation de la bêtise et d'une certaine forme de revendication de l'être. Peur du migrant, peur du virus, peur du mutant, peur du voisin, peur de n'être pas dans le rang...

 Sans avoir la moindre idée de ce qu'il adviendra du virus, la Macronie déchaînée veut prolonger l'obligation du passe sanitaire et des vaccinations à tour de bras jusqu'à l'été. Et qui sait si d'ici là, tous ces bons masqués n'auront pas déposé dans les urnes un nouveau passe Jupiter ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
NFT et métavers, symboles de la fuite en avant éperdue du système économique
Les jetons non-fongibles, qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa