CONSENSUS ET QU'ON S'EMBRASSE

Je ne suis ni pour ni contre les vaccins. Bien au contraire. Même si j'ai du mal avec. D'abord par manque de rigueur. Les rappels, tout ça, je passe un peu à côté. J'oublie. Et j'ai beau savoir qu'on meurt du tétanos, révulsé, écartelé, dans d'affreuses souffrances comme au temps des ancêtres de Jupiter, j'y arrive pas !

Ce qui me retient aussi, c'est lorsqu'on me met trop de pression. En classe c'était pareil, plus on me disait travaille, travaille plus je rêvais de mettre les voiles vers les étoiles… Alors vaccine-toi, vaccine-toi, c'est pas certain que ça fonctionne bien sur moi, même si le jeune homme de soixante-deux ans que je suis n'est pas prêt d'être convoqué à la cérémonie de la sainte piqûre. 

Mais il y a une chose à laquelle je suis fermement opposé, là vous pouvez y compter, c'est la COVID. Apparemment Macron est assez satisfait des dernières sondages. Quatre-vingt huit pour cent des français seraient contre et pour une fois que je suis dans la majorité... Dans les douze pour cent restant il doit y en avoir huit qui n'ont pas entendu la question - et qui devraient être terrassés sans tarder par le virus -, les quatre autres voulant absolument se débarrasser de leur belle-mère. 

Au ministère, quelques stratèges suggéreraient même au président de lancer un référendum sur la question. Manière de renforcer sa base électorale. 88% de oui, ça vous fait un bel élan pour la présidentielle. Idem pour les punaises de lit et la cloque du cerisier, y a matière en France à effectuer un large consensus et  éviter les sentences de 66 millions de procureurs.

Là où je suis moins d'accord, c'est avec TousAntiCovid. Ce n'est pas tant l'application qui me dérange, bien que ce soit un gadget, que la campagne publicitaire exaspérante qui l'agrémente. Tous les matins j'entends la geignarde asséner : " Luttons ensemble contre la COVID 19. Téléchargeons l'application TousAntiCovid... Ahhhhh ! franchement, vivement qu'on n'entende plus ce message..." Et cette formidable interprète de la pensée gouvernementale d'expliquer qu'en téléchargeant le bidule tout sera réglé. Et de conclure : "vous êtes déjà plus de 10 millions à l'avoir fait..." Cela fait un mois et demi qu'il faut supporter un truc pareil et "on' n'est toujours que 10 millions à l'avoir fait. Ça à l'air de marcher fort la campagne ! 

Si vous n'êtes jamais tombés dessus, d'abord vous avez de la chance, ensuite faites en sorte de trouver le spot, vous comprendrez mieux que je puisse aller dans l'exaspération jusqu'à en faire macronique. D'ailleurs tous les jours, je me dis que je vais finir par ne plus écouter France Culture et Radio Classique, tant la donzelle me ronge les nerfs. Ouais je sais "donzelle" c'est pas beau de le dire, mais madame si c'était un mec, cela fait longtemps que je l'aurais traité de connard ! 

Maintenant attention, si cette application est obsolète, surtout depuis qu'on a plus le droit d'aller forniquer dans les toilettes des bistrots et discothèques après 18 heures, je sens déjà poindre la prochaine pub pour la vaccination. Je vois bien une voix de simplet, genre Cyril Lignac, qui parle impeccablement le Castex : " Le vaccin c'est sain, le vaccin c'est bien ! Il a déjà sauvé dix millions de vies. Pourquoi pas la vôtre ? 

Donc, lorsqu'ils arriveront, d'ici quelques mois par millions, ils deviendront subitement quasi-obligatoires, comme les masques. Et là je souhaite bien du courage à ceux qui envisageraient de s'en dispenser. Surtout s'ils ont des voisins bien intentionnés, soucieux de servir l'honneur et la patrie : " Monsieur le gendarme, il y a un inconscient au troisième qui ne s'est toujours pas fait vacciner. Ce n'est pas pour moi que je le dis, mais enfin on le croise tous les jours dans l'ascenseur..." Pour les fachos ! 

Je suis prêt à parier qu'il y aura un peu moins de publicité pour les dizaines de victimes et les milliers de vaccinés souffrant d'effets secondaires. D'ailleurs cela a déjà commencé. On nous explique dans les hautes sphères médicales que les dix personnes mortes malgré le vaccin, étaient âgées et frappées de comorbidités. 

Ah bon ? Exactement comme ceux qui sont morts avant d'avoir été vaccinés alors !

 

 



Sacré Pierrot ! 

C'est l'un des dernier esprit libre, un monument de la culture, à la fois populaire et raffiné. Un humaniste plein d'humour et d'humilité. Un mec bien...
J'adore, ici, son rapport au virus et sa distanciation... face à la manipulation des foules apeurées. 
Et lui à 86 ans il ne risque plus grand chose. A part de mourir !

 

video_object.png


https://www.youtube.com/watch?v=2F9CHq3oUe0

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.