jacqueline derens
retraitée
Abonné·e de Mediapart

264 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 nov. 2021

Afrique du Sud : pour l’ANC et les autres, l’heure des coalitions est venue

Les électeurs ont tranché. Lassés des promesses jamais tenues, lassés des coupures d’électricité, lassés des égouts qui débordent, lassés de l’eau qui ne coule pas au robinet, lassés du demain tout ira mieux, ils ont massivement refusé d’aller voter. Si l’abstention a bien une signification politique, le message est clair : occupez-vous de nous et nous voterons pour vous.

jacqueline derens
retraitée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les résultats des élections locales sonnent la fin du parti hégémonique, l’ANC, qui a chèrement payé la corruption qui ravage ses rangs. Aucun des grands partis ne réussit à faire une percée significative, ni l’ANC, ni les partis d’opposition, DA ou EFF. Place aux tractations pour former des coalitions capables de gérer les municipalités. Selon le code électoral les partis ont quatorze jours pour trouver la solution.

 L’ANC avec 45,6% des voix perd des voix partout, en zone rurale comme en zone urbaine. Le revers le plus important est la perte de Durban, mais le parti au pouvoir n’a la majorité ni à Pretoria (Tshwane), Johannesburg ou la municipalité de Nelson Mandela Bay (Port Elizabeth), un gros centre industriel. L’ANC n’obtient pas non plus la majorité dans de nombreuses villes industrielles minières.

 Le parti DA, l’Alliance démocratique, remporte la municipalité du Cap, qu’il dirige déjà, mais avec 22,5 % des voix il régresse et perd des municipalités dans la province du Cap occidental. Le parti de Julius Malema, EFF, ne fait pas non plus de percée, mais jouera un rôle non négligeable dans les tractations à venir.

 Outre l’abstention massive et l’augmentation des bulletins nuls, ce sont les nouveaux partis qui caractérisent cette élection. Deux nouveaux partis émergent du lot : Action SA de Herman Mashaba, l’ancien maire DA de Johannesburg et Patriotic Alliance de Gayton Mc Kenzie. Ils ont en commun d’être dirigés par des hommes d’affaires qui croient dans la toute puissance du marché et qui partagent la même haine de l’étranger pauvre. Pour eux, il est exclu de travailler avec l’ANC, du moins avant que les tractations sérieuses commencent. McKenzie ou Pa pour les métis qu’il veut représenter, est l’un des plus connus rois de la nuit, propriétaire de boites de nuit et compagnon de route de Jacob Zuma. La débâcle des grands partis a aussi profité au Freedom Front Plus, un parti blanc traditionnel qui remporte 178 sièges de conseillers municipaux, soit trois plus qu’en 2016 et à l’Inkhata-Freedom Party, le rival zoulou qui a chassé l’ANC de Durban et de nombreuses autres villes de la province de Jacob Zuma. Inquiétant retour de l’ancien temps que l’on croyait banni à jamais au pays de Mandela ?

 Ce qui frappe aussi dans ces élections, c’est l’absence de véritables forces de gauche qui pourraient offrir aux électeurs déçus un vrai changement dans leur vie quotidienne. Ni le SACP, ni le COSATU pourtant alliés du parti au pouvoir dans une triple alliance qui semble avoir fait long feu, n’ont  pas fait entendre une voix d’espoir. Dans son commentaire sur les élections, le COSATU écrit « Si l’ANC veut revenir au gouvernement avec une majorité en 2024, il doit remettre Eskom en marche et s’assurer que la compagnie fournit de l’électricité de manière constante et à un prix abordable. Il doit définitivement en finir avec la corruption et faire en sorte que les voleurs aillent en prison. L’économie a besoin de sortir du marécage et le chômage réduit massivement. Le message est clair, les électeurs sont à bout de patience et l’ANC n’a plus de temps à perdre ».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné