Son blog
69 abonnés Le blog de jacqueline derens
Voir tous
  • L’armée contre les gangs dans les banlieues du Cap

    Par
    La guerre des gangs pour le contrôle du trafic de drogue dans les townships de Mitchell’s Plain a mis des quartiers entiers dans un état de guerre. La police qui n’arrive plus à contrôler qui ou quoi que ce soit, a reçu les renforts de l’armée. Mais est-ce le rôle de l’armée de contrôler l’espace public quand rien n’est fait pour combler le gouffre entre les pauvres et les riches ?
  • Il y a sept ans, le massacre de Marikana

    Par
    Il y a sept ans la police sud-africaine tirait sur des mineurs en grève qui demandaient un salaire décent : 34 morts, 78 blessés, des familles dans le désespoir. Les familles de mineurs attendent toujours les indemnités promises ; aucun policier n’a été  poursuivi et les politiques font le discours convenu sur la tragédie. Les compagnies minières ont surmonté le choc : le platine a de l’avenir.
  • Le beurre et l’argent du beurre ou comment écrémer l’argent public sud-africain

    Par
    La Commission Zondo qui enquête sur les malversations qui ont permis à Jacob Zuma, la famille Gupta et leurs cercles rapprochés de vider les caisses de l’Etat à leur profit, a entendu les victimes et témoins du scandale de la laiterie Estina du village de Vrede dans la province de l’Etat libre. Le dirigeant était alors Ace Magashule, aujourd’hui secrétaire général de l’ANC.
  • Je suis fatiguée du catastrophisme

    Par
    Par un jour, pas un media sans une annonce de fin du monde. J’ai l’impression de lire Tintin en moins drôle. Pour l’été je voudrais des lectures plus revigorantes, des annonces  qui me réjouiraient parce qu’elles ne sonneraient plus le tocsin , la venue de mesures efficaces, intelligentes, raisonnables pour l’avenir de notre planète.
  • Les enfants étrangers sans papiers en Afrique du Sud

    Par
    Le rapport d’une ONG, publié en juillet 2019, révèle l’extrême précarité dans laquelle vivent les enfants sans papiers. Venus du Zimbabwe, du Mozambique ou de la République démocratique du Congo, ils vivent dans les provinces du Gauteng, du Cap occidental, ou de la région du Limpopo, frontalière avec le Zimbabwe. Ils n’ont aucun papier, donc aucun statut et aucun droit.