jacqueline derens
retraitée
Abonné·e de Mediapart

276 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 juil. 2021

Jacob Zuma en prison et après ?

La tragicomédie de la reddition de Jacob Zuma à la police était le dénouement attendu par les Sud-africains fatigués de la corruption, du chômage et de la pauvreté mais aussi avec l’angoisse de voir la guerre entre pro et anti Zuma s’intensifier au Kwazulu Natal et s’étendre au-delà de la province de l’ancien président, entrainant le pays dans le chaos.

jacqueline derens
retraitée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La corruption à tous les niveaux de l’administration a sapé la confiance dans le gouvernement et les institutions. Seule la justice sort de ce marécage la tête haute en faisant valoir le droit et l’égalité de tous devant la loi. En condamnant Jacob Zuma à la prison pour outrage à la cour, elle a fait son devoir.

 Cependant la justice ne peut pas remplacer une politique économique défaillante depuis des décennies. L’enrichissement crapuleux des uns, fait la pauvreté ignoble des autres. L’émergence d’une bourgeoisie noire, cooptée par ceux qui tiennent l’économie du pays depuis des siècles n’ a pas réduit les inégalités, mais elle les a renforcées et rendues encore plus insupportables pour la majorité de la population qui reste effroyablement pauvre.

 Les émeutes qui ont embrasé le pays après l’emprisonnement de Jacob Zuma fait feu de tout bois. Au Kwazulu-Natal, la rivalité ethnique ancienne entre Zoulous et la direction de l’ANC non-raciale et la pauvreté d’une province rurale où la question de la terre est brûlante. La déferlante de violence au Gauteng reflète les inégalités criantes dans la province la plus riche du pays où se côtoient luxe effréné et misère sordide, sur un fond de sentiment xénophobe. Les autres provinces pourraient aussi s’embrasser pour les même raisons.

 L’envoi de la police et de l’armée pourrait calmer les esprits, mais ce n’est pas une réponse durable à un problème profond qui détruit le pays. Le Cosatu, qui fait partie de l’alliance au pouvoir depuis 1994, tout en condamnant les pillages et le chaos actuel, dénonce l’absence de réponse politique au chômage et à la pauvreté « une bombe à retardement »  qui est en train d’exploser. L’absence d’une réponse politique cohérente a réveillé les vieux démons de la guerre des factions et du racisme au risque du chaos.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi
Journal — Migrations
En Ukraine, la guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelques mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre