Comme l’ensemble de nos concitoyens, c’est avec stupeur que je vis les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis la nuit dernière.

Mes premières pensées vont aux familles des victimes, ainsi qu’aux blessés et à leurs proches.

Je tiens à leur manifester tout mon soutien et toute ma solidarité, car j'en connais l'importance pour surmonter de telles épreuves.

Je veux également saluer le dévouement et le professionnalisme des équipes médicales et de secours qui sont intervenues au moment du drame, ainsi que les forces de l’ordre.

De tels actes odieux et intolérables ne peuvent que soulever notre indignation. Face à cette situation, nous devons rester unis, solidaires et déterminés.

Moins d’un an après les événements de Charlie Hebdo, nous ne pouvons faire l’économie d’une réflexion approfondie : les mesures de sécurité, si elles sont nécessaires, ne peuvent pas suffire. Il me paraît plus que jamais indispensable de nous interroger sur les causes de ces événements tant au plan national qu’international pour permettre un apaisement, une sortie des conflits et éviter une escalade meurtrière pour tous.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.