Jacques Cuvillier
Abonné·e de Mediapart

96 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 déc. 2013

Jacques Cuvillier
Abonné·e de Mediapart

Noël : le vieil homme ou l'enfant ?

Noël, fête commerciale ? Fête de l'enfant gâté ? Ou fête du renouvellement d'un cycle après le solstice d'hiver ? Dans cette logique, c'est aussi la fête de l'enfant-sauveur, de l'enfant comme espoir en l'avenir, de celui qui vient sans idée préconçue, sans rancune et qui porte bientôt un regard étonné ce monde où il pourra tracer de nouveaux chemins !Quel paradoxe cette image, comment ne pas la remarquer dans ce climat de détresse et d'incertitude qui nous entoure... Pourquoi l'effacer ? À qui feraient peur les espoirs qu'elle suscite ? Pourquoi un vieillard en rouge lui ravit-il la vedette ?

Jacques Cuvillier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Noël, fête commerciale ? Fête de l'enfant gâté ? Ou fête du renouvellement d'un cycle après le solstice d'hiver ? Dans cette logique, c'est aussi la fête de l'enfant-sauveur, de l'enfant comme espoir en l'avenir, de celui qui vient sans idée préconçue, sans rancune et qui porte bientôt un regard étonné ce monde où il pourra tracer de nouveaux chemins !
Quel paradoxe cette image, comment ne pas la remarquer dans ce climat de détresse et d'incertitude qui nous entoure... Pourquoi l'effacer ? À qui feraient peur les espoirs qu'elle suscite ? Pourquoi un vieillard en rouge lui ravit-il la vedette ?

Le Père Noël, n'est-ce pas celui qui donne aux enfants sages ?
Un vieil homme que les enfants supplient pour recevoir les jouets, offrant en échange leur gentillesse et leur soumission, leur conformité au monde du grand-père, celui qui vit au Pôle Nord, en un lieu inaccessible ?

Merveilleux Père Noël dont l'évocation sent bon l'odeur d'épicéa, rallume quelques bougies de notre enfance, agite l'impatience du jour de fête qui s'annonce...

Éphémère Père Noël dont la présence ne dure qu'un temps dans l'année, ne dure qu'un temps dans la vie. Mystère bien entretenu, croyance bénie comme marque de candeur, puis bannie comme signe de niaiserie, leçon définitive pour tous ceux et toutes celles qui en grandissant éviteront les rêves insensés...

Triste père Noël aussi, dont les cadeaux ont perdu le pouvoir de nous enchanter et qui retournera pour un an dans les arrière-boutiques après nous avoir caché l'irremplaçable espoir que représente l'enfant... Et le nouveau monde à naître...

Mais au fait, puisque ce Père Noël est aussi appelé Santa Claus, où est donc passé ce bon Saint Nicolas ? Ce patron des enfants qui, selon la légende, sauve trois petits du saloir où les avaient mis le boucher ?
Pour autant qu'il m'en souvienne, on l'avait déjà bien arrangé, ce « Bon » Saint Nicolas... En lui adjoignant un âne sous son pouvoir et aussi... Le Père Fouettard, avec son martinet pour remettre l'enfant désobéissant dans le droit chemin... Pas de doute, une idée était déjà là... Celle de l'anti-Noël en quelque sorte.

Mais si au lieu de tout cela, l'idée de Noël revenait à cette légende qui condamne la notion de l'enfant-objet, qui extrait les jeunes du tombeau de préjugés et de suspicion où tant de clichés les ont enfermés ?  Qui les fait sortir de cette saumure du conservatisme pour les rendre à la vie ?  Qui nous fait admettre que si depuis des millénaires l'enfant n'avait pas d'une certaine façon corrigé les fautes de ses parents le monde ne serait déjà plus ? Que le vieillard, même avec sa longue barbe d'autorité ne peut ravir aux petites filles et aux petits garçons le privilège d'être l'avenir du monde...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal — Terrorisme
Une section informatique aveugle à ses propres alertes
Dans les deux années précédant la tuerie à la préfecture de police, les alertes se sont multipliées au sein de la « S21 », la section où travaillait Mickaël Harpon. Sans jamais que cela ne porte à conséquence pour le futur terroriste.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol