Outreau,la série.

OUTREAU , la série ... Episode trois:«Un cinéaste connu agresse le comédien du film qu'est dans la série».

 

A : Tu as lu les journaux? Alors, là, c'est complètement n'importe quoi!! Y a un cinéaste connu qui s'en est pris au comédien qui joue le rôle du juge Fabrice B. dans la série...Enfin, c'est pas le même comédien que dans la série...Pour le film, ils avaient pris un sosie du comédien qui joue le juge dans la série...

B : Non, j'ai pas lu. C'est quoi?

A : Ben, il y a un mec vachement connu dans le cinéma ( je dirais pas son nom, je veux pas qu'y m'agresse), tu connais bien, c'est celui qui a fait La Vie et Rien d'Autre, excellent, au demeurant, comme film ... Maintenant, il va tourner La Vie des Enfants et rien d'Autre ( non, j'rigole!)...Eh ben je sais pas ce qui lui a pris, il était tellement énervé après le juge du film, enfin, son sosie qui est à l'intérieur de la série, qu'il l'a agressé avec sa canne anglaise quand le gars sortait tranquillement de chez lui...Incroyable! Il a pris la fiction pour du vrai, lui qui fait du cinoche, qu'est hyper cultivé cinéma américain, et tout...

B: Je pense que la série lui a comme qui dirait tourneboulé la tête. Il ne savait plus où il en était. Moi même, des fois, je m'y perds un peu...

A : Enfin! T'es pas sérieux! Une fiction, c'est une fiction, point barre. Un mec qui joue un méchant dans un film, il est pas forcément méchant...Peter Loore, sinon là, (dans M le Maudit , de Fritz Lang) il est mort vingt fois! C'est débile, comme truc...J'ai lu je sais pas où qu'aux States, il y a des comédiens de séries qui se font agresser dans la rue, quand ils se promènent, tranquilles, pour faire pisser Médor, parce que, dans l'épisode de la semaine d'avant, ils ont pas été sympas!!

B : Ah! Ces Amerloques!...

A: Bon, chez nous, c'est quand même plus rare, ce genre de comportement, non?!

B : Ouais, I hope! Mais alors, le comédien, le sosie de celui qui joue le juge Fabrice B. dans la série, il a porté plainte?

A: Ben, oui , il ne pouvait pas faire autrement. Il avait déjà été menacé de mort plusieurs fois...A chaque fois qu'il faisait des gros méchants, style Juge d'Instruction qu'essaye de faire sérieusement son boulot, alors que t'as son greffier qu'il a, le juge, qu'est une vraie brèle, et qu'il doit en plus se taper tout seul toutes les photocopies, et tout ça, des millions de photocopies, qu'il rêve de photocopies la nuit, qu'il est avalé par le papier, des tonnes de papiers et de paperasseries, comme De Niro dans Brazil...

B : Qu'est-ce que tu racontes ? C'était son cauchemar dans la série, ça !!

A: Ouais, c'est vrai, y a des moments, je perds un peu la boule, moi aussi...

B: Et alors, la plainte?... A: Ben, on attend la suite...

A SUIVRE ... ( Prochain épisode:« L'opinion publique et les crêpes»...)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.