Son blog
21 abonnés Le blog de Jacques DELIVRé
Voir tous
  • LA BELLE AFFAIRE POLANSKI

    Par
    Que les faits de viols et de violences sexuelles soient avérés ou non, là n'est plus aujourd'hui exactement la question dans la polémique Polanski homme et œuvre. Il est donc utile d'examiner les « arguments » avancés par celles et ceux qui défendent le cinéaste.
  • Zola aurait-il défendu Polanski?

    Par
    La question semble à la fois absurde et anachronique. Pourtant, évoquant l'affaire Dreyfus, Polanski déclara : « Dans cette histoire, j'ai retrouvé des moments que j'avais parfois vécus moi-même. Je peux voir la même détermination pour nier les faits, et me condamner pour des choses que je n'ai pas faites. Je connais bon nombre de mécanismes de persécution qui sont à l’œuvre dans ce film. »
  • UNE ERE DE LA PREDATION GENERALISEE

    Par
    Le témoignage de Adèle Haenel a eu aussi pour vertu d'inscrire, enfin, ces terribles faits dans une perspective plus générale, celle d'un monde où la prédation est, non seulement autorisée, mais encouragée. Au delà des personnalités reconnues, il faudra bien que les oreilles s'ouvrent aussi sur la parole de toutes les autres victimes, particulièrement celles qui n'ont pas accès aux médias.
  • Mais puisqu'on vous dit que cela n'existe pas! (Suite).

    Par
    L'existence de réseaux internationaux de pédocriminalité est niée la plupart du temps.
  • Le viol, arme de guerre.

    Par
    En temps de guerre, ces crimes barbares, perpétrés le plus souvent sur les femmes et les enfants, ne font pas toujours la Une. Ils sont souvent considérés comme des "dommages collatéraux". Ils sont pourtant l'expression, constamment renouvelée, de la domination du vainqueur sur le vaincu, du fort sur le faible. Ces crimes contre la civilisation perdurent, à une moindre échelle, en temps de paix.