Outreau, la série

 OUTREAU , la série ... Episode huit ( première partie): «Le morceau de bravoure de la p'tite K.»

A : Pour en revenir aux «prestations» des comédiens de la série, il y en a qui sortent du lot...

B : C'est vrai, mais ça tient à leur personnage, sa complexité, tout ça...

A : Pas sûr...Un personnage complexe, c'est encore plus dur à jouer, en fait...Un de ceux qui m'interpelle, moi, c'est la p'tite K...euh,... D?

B : D!... A : Non, ça, c'est le comédien, Michel D., qui est mort maintenant, tu sais, celui qui fait le père dans Que la Bête meure, de Chabrol, avec Jean Yanne, qui joue les douze salopards à lui tout seul, grand film quand même...La p'tite, le personnage, il s'appelle D., un nom comme ça...

B : Bon, on s'en fiche du nom, c'est fiction...Alors quoi, tu dis?...

A : Moi, le personnage, il m'émeut...Tu la sens fragile, au fond, un truc ancien qu'est tout cassé à l'intérieur...la comédienne, elle joue ça super fin, de la dentelle du Nord...

B : Ouais, c'est sûr qu'elle est bonne...Mais si elle est toute cassée comme tu dis, c'est la drogue qui fait ça!...Tu te ramollis, mon p'tit père! Tu ne vas pas t'apitoyer, c'est qu'un personnage!...

A : C'est ce que je dis: le personnage, il est super touchant...Tu imagines le tableau: la pov' gamine qui sort de rien ...qui a toujours connu la grosse mouise, qui se fait mettre en cloque vachement jeune, déjà par un déjanté pédotruc, puis un gamin dont elle est infoutue de s'occuper que les grands-parents demandent qu'on lui retire que c'est mieux pour tout le monde...Après, pour elle, l'acquittement et les indemnités, c'est la super occase de sa vie merdique, après tous ces tarés avec qui elle disait qu'elle allait jouer au nain jaune, tu parles, et à la main baladeuse, non ?...Elle est innocentée, comme qui dirait innocentée de sa vie dégueulasse qu'elle avait avant, elle tourne la grosse grosse page, on lui propose un bon job, elle est devenue connue, la porte-parole des déshérités qu'ont pas d'thunes et pas d'bol, et qu'en plus on accuse de saloperies, comme si ce n'était pas déjà assez de leur vie pourrie...Enfin, elle est «acquittée» de tout son passé. Elle gagne un peu de fric honnêtement pour une fois, on devient poli avec elle, on lui dit «Madame, s'il vous plaît, auriez-vous l'obligeance de, etc.» et plus « P'tite pute, viens-donc par là que j'te cause», elle s'habille classe, se montre à la téloche...Bon, c'est plus l'ascenseur social, c'est carrément la fusée supersonique!...A propos, je me rappelle un truc, dans la saison 3, c'est une émission où elle est invitée encore une fois, après la sortie d'un documentaire qui s'appelait dans la série, je sais pas quoi, Outreau, et si on s'était foutu d'vot'gueule?...Enfin c'est pas ça, le titre, mais c'est en partie ça quand même...

B : Tu veux dire quoi, là?...Je suis largué...

A : Je termine ma digression: Tu as le journaliste, qui a fait le film docu qu'ils ont mis carrément, les journaleux qu'ont fait l'émission, juste à côté de la p'tite K.!... La tronche qu'il fait pendant qu'elle dit que son documentaire à lui il est super malhonnête, qu'il ne raconte pas tout ( et pour cause)...Alors elle lui «assène» à un moment: «J'pourrais porter plainte, vous savez, que vous salissez des gens, mine de rien avec vos airs de pas y toucher, des braves gens qu'ont toujours été propres sur eux, que c'est pas joli joli, c'que vous faites là, M'sieur l'journaleux, avec tous ces pov' innocents...Que si j'le fais pas, la plainte, c'est pour pas vous faire de la pub parce que vous attendez ksa!»...Ah ah ah !!! Là, tu sens vraiment qu'elle se retient pour ne pas être vulgaire...elle freine à mort le naturel dont elle sent qu'il revient au grand galop, mais qu'elle se dit: «Déconne- pas sur c'coup-là ma fille, y a du beau monde et des gens qui r'gardent,...c'est pus comme dans ta vie d'avant où tu lui aurais foutu un bon coup d'genou dans les roustons, à ch'pépère...» Attends, faut voir le truc...Et l'autre ( le personnage s'appelle Serge G.), imperturbable, mais avec quand même l'ombre d'un petit sourire qui passe ( putain, c'est bien joué), qui lui rétorque bien poli et tout ( le type, il en a quand même au compteur...): «Mais faites, Madame, faites, portez plainte, je vous en prie...».Tu sens le mec qu'est un peu grave sûr de ce qu'il dit dans son docu et que si on veut l'emmerder, il répond présent!...

B : Moi je dis ta K. chérie, elle est pas «touchante»!...Enfin merde! Réveille-toi! Comment que tu crois qu'elle se fait «prendre» par les télés et les radios??

A : Bof, t'es dur...Quand on la voit s'en sortir de sa fange, on est content pour elle...Du Zola qui se terminerait bien, Gervaise qui épouserait un Prince charmant qui passerait là, dans la rue, comme ça, par hasard,...

B : Ok, j'ai bien compris !...Sauf que voilà, dans la série, si elle est si chouette, ta Kikinette, pourquoi elle ne dit rien? Elle se les est bien palpé, les gros biftons de l'indemnisation, alors qu'elle a même pas fait de prison, hein?? Et puis, qu'elle doit en savoir des trucs bien dégueulasses et bien gratinés sur les autres de la bande!!! Pourquoi qu'elle ne dit rien, si elle est si chouettasse, ta chérie, hein??

A : Parce qu'elle n'est pas conne non plus...C'est logique et assez vraisemblable: elle soutient les autres, ils ferment tous leur boite à maroilles : intérêt personnel et collectif qui se rejoignent...

B : Tiendra pas la route longtemps, tout ça...

A : Me fais pas rigoler! Dans la série, ça tient depuis dix ans!!!

B : Ok, dans la série...Mais si c'était vrai, ça ne tiendrait pas, un mensonge aussi énorme, ça ne tiendrait pas...

A SUIVRE...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.