Les startupistes à la lanterne !

C'est vraiment toute l'idéologie libérale des quarante dernières années qui est en procès aujourd'hui dans la rue, dans les sondages et dans les têtes.

La revanche des gueux, de ceux dont on a aussi bafoué le vote référendaire de 2005 où on les avait copieusement traités de crétins.

De ceux qui n'ont jamais demandé qu'à bosser pour gagner de quoi vivre même chichement mais sans trop en baver et qui ne se sont jamais révoltés.

La revanche de toutes celles et ceux qui portaient, envers et contre tout, les valeurs de gauche, les valeurs de répartition des richesses, d'égalité sociale, de solidarité, de lien social et de refus de l'ultra individualisation tueuse des responsabilités collectives comme l'éducation, les retraites, la santé, le chômage...

C'est le procès spectaculaire de l'idéologie du chacun ma startup, et de ceux qui réussissent, des premiers de cordées, des arrogants techno trucs qui savent eux et supportent la démocratie tant qu'ils y sont majoritaires, en fait des profiteurs effrénés du système qui n'ont en tête que d'en tirer un pognon de dingue...

à quoi répond le ras le bol du temps compté, du travail contraint et de la vie chiche sans lendemain meilleur.

Bref...

Demain tous avec les gilets jaunes, contre ce pouvoir (et contre les casseurs imbéciles ou calculés).

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.