LE RETOUR DES USINES... A GAZ

Je n'ai jamais mis les malheurs de mon pays au rang de mes espérances...

Je n'ai jamais mis les malheurs de mon pays au rang de mes espérances selon l'adage de Chateaubriand, néanmoins je suis sidéré par l'action du gouvernement qui réussit un rare tour de force : coaliser contre lui une très grande majorité des Français en colère .

La réalité est assez simple, Emmanuel Macron - inspiré par de brillants économistes - candidat a théorisé sur le papier des réformes extraordinaires : la suppression de la Taxe d'habitation, la réforme des retraites par points ; de nombreux Français l'ont cru et ont succombé à son charme juvénile...

La réalité a rapidement rattrapé la politique de communication, la fameuse " Com " .

En fait , comme toujours, c'est une faute que de bâtir un projet politique avec des technocrates même brillants économistes.

Le vrai politique sait par expérience que l'on ne fait pas de réformes pas une simple analyse économique - allusion à la reforme des retraites - mais en ayant une analyse d'économie POLITIQUE .

Pour parler franc, la réforme de la retraite par points est perçue et analysée comme une réelle usine à gaz et c'est la vérité. Cette réforme qui veut mettre tous le Français dans le même régime est en réalité une quadrature du cercle idéologique qui lèse tout le monde et ne satisfait personne !

Cela était parfaitement prévisible , sauf pour des technocrates qui veulent gérer et administrer la France derrière leur ordinateur et avec leurs logiciels économétriques...

Vous y ajoutez un zeste de mépris hautain et vous obtenez l'arrêt du pays dans une mobilisation politique et sociale qui fait trembler le gouvernement ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.