jacques myard

Membre Honoraire du Parlement - Maire de Maisons-Laffitte - Président du CNR

MAISONS-LAFFITTE - France

Sa biographie
Né à Lyon en 1947, Ancien diplomate, Maire de Maisons-Laffitte depuis 1989 Député des Yvelines de 1993 à 2017 dont il a été : Membre de la commission des affaires étrangères, de la commission des affaires européennes, de la délégation parlementaire au renseignement Président du Cercle Nation et République (CNR) Membre du CA de l'IRIS
Son blog
22 abonnés Le blog de jacques myard
Voir tous
  • BILLET : TRAITÉ D'AIX LA CHAPELLE ALLÉGEANCE ET SOUMISSION !

    Par
    Non, il ne s'agit pas du dernier roman de Houellebecq mais du traité d'Aix-la- Chapelle, rédigé en grande discrétion, et qui prétend marquer l'anniversaire de Traité franco-allemand de l'Elysée signé le 22 Janvier 1963. Certes, on ne peut que se réjouir de la réconciliation franco-allemande scellée par le traité de l'Elysée.
  • DISCOURS DES VOEUX 2019

    Par
    Monsieur le Préfet de la République, représentant le gouvernement, Monsieur le Président, Saint-Pierre de l’Interco qui faites votre purgatoire sur terre à la C.A.S.G.B.S, Cher Jean-Yves Perrot, véritable Saint-Just budgétaire,
  • Bonne et heureuse année 2019 à tous mes correspondants internautes .

    Par
    Néanmoins au delà des souhaits de santé que je formule pour chacun d'entre vous, cette tradition doit permettre de faire le point sur l'état de la Nation pour dégager des perspectives de renouveau, cela ne vous étonnera pas car j'estime que la politique des gouvernements successifs ces dernières années a largement conduit à la situation d'aujourd'hui.
  • RECHERCHE D'URGENCE POLITIQUE INDUSTRIELLE

    Par
    La crise des gilets jaunes est une crise profonde qui est, en grande partie, la conséquence de la dévaluation interne, politique obligée pour respecter les fameux 3% de déficit de Bruxelles en raison de l'impossibilité de modifier les taux monétaires externes dans le cadre de la monnaie unique.
  • RECHERCHE D'URGENCE POLITIQUE INDUSTRIELLE

    Par
    La crise des gilets jaunes est une crise profonde qui est, en grande partie, la conséquence de la dévaluation interne, politique obligée pour respecter les fameux 3% de déficit de Bruxelles en raison de l'impossibilité de modifier les taux monétaires externes dans le cadre de la monnaie unique.