Hippodrome de Maisons-Laffitte, point d’étape n°6

J'ai pris connaissance avec intérêt du communiqué de France Galop de ce jour qui relate notre entretien du 5 Septembre avec le Président Rothschild et ses collaborateurs.

Hippodrome de Maisons-Laffitte, point d’étape n°6 : réponse au communiqué du président Rothschild de ce jour.

 

J'ai pris connaissance avec intérêt du communiqué de France Galop de ce jour qui relate notre entretien du 5 Septembre avec le Président Rothschild et ses collaborateurs.

 

C'est volontairement que je n'avais pas évoqué dans mon communiqué d'hier ( point No 5 ) certains points pour se donner le temps de la réflexion.

 

Mais ces points étant évoqués dans le Communiqué de France Galop ( FG ), je vais y répondre précisément.

 

1 - La cohérence de l'effectif et des compétences de l'équipe dédiée à l'entretien des pistes :

 

Véronique de Balanda a parfaitement indiqué lors de la réunion du 5 Septembre que la Société des courses hippiques de Maisons-Laffitte ( SCHML ) répondra aux standards de France Galop et que les effectifs et leurs compétences seront transmis à FG, ce n'est donc pas un problème.

 

2 - Le respect des obligations vis à vis des salariés :

 

ce point a été soulevé pour la première fois le 5 Septembre par la direction de FG et j'ai clairement indiqué à mes interlocuteurs que je ferai analyser cette question et respecterai la légalité;

 

3 - La volonté de France Galop de piloter, en partenariat avec la ville, l'appel à projets sur le devenir des infrastructures de l'hippodrome :

 

Cette demande est une nouvelle demande de FG exprimée pour la première fois le 5 Septembre, j'ai indiqué lors de la réunion que je la notais dûment et le soir même je faisais connaitre à mes interlocuteurs que j'allais revenir rapidement vers eux.

 

Aujourd'hui je confirme officiellement au président Rothschild que :

 

la ville accepte ce partenariat à la condition expresse, publique et écrite que France Galop maintienne les courses sur l'Hippodrome de Maisons-Laffitte aux mêmes conditions du programme de 2019.

 

 

Je relève qu'un accord est possible, je relève avec satisfaction que France Galop entérine le maintien de l'hippodrome, c'est un premier pas, mais un grand pas, décisif pour le site hippique de Maisons-Laffitte.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.