Incendie du SIAAP du 3 juillet/ réunion présidence du Préfet du 15 juillet 2019

Jean-Jacques Brot, préfet des Yvelines, a présidé une nouvelle réunion pour faire le point avec les élus et associations sur l’incendie du SIAAP du 3 juillet dernier.

incendie du SIAAP du 3 juillet/ réunion en sous-préfecture sous la présidence du Préfet J.J. Brot du 15 juillet 2019

 

Jean-Jacques Brot, préfet des Yvelines, a présidé une nouvelle réunion pour faire le point avec les élus et associations sur l’incendie du SIAAP du 3 juillet dernier.

 

De cette réunion à laquelle ont notamment participé MM. Belaïd Beddredine, président du SIAAP, Jacques Olivier, Directeur général, Yann Bourbon, directeur du site Seine Aval, je retiens les points suivants :

 

- Causes de l’incendie 

 

Les causes de l’incendie ne sont toujours pas connues à ce stade, l’incendie ayant duré plusieurs jours ne permettant qu’un accès tardif dans le bâtiment; Il est donc impossible de formuler quelque hypothèse que ce soit.

 

- Mortalité piscicole 

 

7,5 tonnes sur 28 km de berges ont été ramassés par les équipes du SIAAP. Ce chiffre ne concerne pas seulement les poissons morts mais aussi des déchets végétaux (algues).

 

- Mesure en oxygène de l’eau

 

Le taux d’oxygène de l’eau de la Seine est revenu à la normale par rapport à la situation existant avant l’incendie.

 

Le SIAAP va mettre en place très rapidement deux installations permettant l’oxygénéisation de la Seine dans le canal de dérivation des rejets en Seine .

 

Les ingénieurs du SIAAP ont souligné qu’il pourrait se produire des risques de mortalité piscicole en cas d’orage violent qui abaisserait le taux d’oxygène des eaux vers le seuil critique.

 

- Santé publique/ eau potable

 

Les représentants de l’Agence régionale de santé (ARS) ont souligné qu’il n’ y avait aucun risque pour la consommation d’eau potable pour la population

 

- Mesures d’alerte

 

Les procédures d’alerte auprès des maires et de la population en cas de nouvel incident interne à l’usine du SIAAP seront renforcées par le préfet

En cas d’incident dont les effets se répercutent au-delà du site, le Plan Particulier d’Information (PPI) doit être arrêté dans quelques semaines ; il est prévu, notamment, une information répétitive des populations en cas de risque qui serait portée à la connaissance des habitants par tous les moyens possibles.

 

- Sécurité du site : audit

 

La sécurité du site va faire l’objet d’une enquête globale des services de l’Etat dont les résultats seront publiés.

 

Une nouvelle réunion de suivi est prévue pour le 5 Septembre.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.