" Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio..."

LE PRESIDENT MACRON VA ETABLIR LE RECORD DE GRÈVE...

LE PRESIDENT MACRON VA ETABLIR LE RECORD DE GRÈVE DE LA VEME RÉPUBLIQUE DONT LES CONSEQUENCES POUR L'ECONOMIE SONT TOUT SIMPLEMENT CATASTROPHIQUES !

Mais au delà, le coût politique pour lui et le gouvernement vont être sans appel aux prochaines élections, en effet la colère s'installe contre lui et n'est pas prête de se dissiper même si le système de retraite à points est adopté par le vote d'une assemblée " clonée " !

Il est effectivement fort étonnant que le gouvernement s'entête dans une réforme qui n'en est pas une puisqu'elle ne résout en rien l'équilibre financier, qui est uniquement fondé sur le nombre des actifs par rapport aux retraités.

Les points ne sont que des variables d'ajustement, des modalités de calcul et le système est d'autant plus pervers que les retraités étant dans la nasse, Jupiter aura alors tout loisir de modifier d'en haut et sa guise la valeur du point !

Les pseudos promesses selon lesquelles la gouvernance serait une cogestion des partenaires sociaux est grandement illusoire car les taux de cotisations ou la durée du temps de travail devront avoir à un moment ou à un autre la bénédiction de l'Etat et du Parlement.

Au demeurant pour s'en convaincre, il convient de relire la lettre du Premier Ministre au syndicats, un petit chef d'oeuvre d'équilibriste. Elle rappelle que l'âge de la retraite- lire le recul à 64 ans - est inexorable, sauf à faire baisser le chômage de 500 000 ou d'un million !

Il est d'ailleurs fort étonnant que le gouvernement puisse penser qu'une lumière blanche sorte, dans ces conditions de la conference sur l'équilibre et le financement des retraites !

L'échec de cette conférence est assuré,
la grogne, la colère vont durer et accroitre l'impasse politique.

Et si le gouvernement et le Président passent en force, ce sera pire qu'une victoire à la Pyrus, ils seront exsangues en auront liés contre eux une très grande majorité des Français !

La sagesse eût été de retirer un projet bâclé, technocratique loin, très loin des réalités du système actuel, dont les Français admettent qu'il doit être réformé sans pour autant être éradiqué !

Emmanuel Macron porte une singulière responsabilité dans la crise gravissime actuelle !

Il devra méditer la leçon de Hamlet à Horatio :

" Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio que n'en rêve ta philosophie "

Cela s'applique parfaitement à Emmanuel Macron pétri de certitudes technocratiques !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.